Je sais pas trop par où commencer en fait, les retrouvailles avec mon mac permettant enfin de reprendre le fil de ce blog laissé à l'abandon, je pourrais vous en raconter des choses dont entre autre mon voyage en Italie mais aujourd'hui j'ai envie de parler de mon dernier "voyage".

acte 1: l'Appel

Il était une foi (non ya pas de faute d'orthographe ;-) ) une ville, une toute petite ville de rien du tout qui m'a accueilli par je ne sais quel miracle il y a 11ans. Bon faut l'avouer, c'était pas gagné quand on connait ma famille mais on y avait suivi une de mes tantes, un peu forcé, un peu en traînant les pieds avec une foule de préjugés. Je n'ai que peu de souvenirs de cette rencontre, beaucoup de frustration d'avoir dû vivre ça seule de mon côté, je me souviens avoir été vraiment frappée par la paix de ce lieu, par l'histoire de cette jeune fille (Marguerite-Marie), par son St accompagnateur( Claude La Colombière ) qui me poussai à l'époque déjà vers une plus grande CONFIANCE! Je me souviens avoir fait le tour de toutes les églises et chapelles en tout genre pour faire tamponner un espèce de carnet de route (retrouvé juste avant mon départ la semaine dernière). Je me souviens avoir envié mes petits frères qui semblaient s'éclater avec le groupe des ados, ma maman qui semblait tant rejointe par les conférences. Je me souviens du train qui nous y avait amené (très vieillot comme extrait en direct de la nuit des temps), je me souviens de la joie de pouvoir chanter, danser pour Dieu un truc juste complètement improbable dans mon éducation spi à cette époque, je me souviens que c'était pour le Jubilé des familles (cette fameuse année jubilaire si riche) je me souviens de cette communauté qui m'a beaucoup interpellée mais c'était trop tôt pour que je fasse "confiance", je me souviens du retour, de nos chants qui ont animé la fin de l'été...

Je me souviens mais j'ai bien vite mis tout ça de côté malgré tout. Mais Dieu finalement m'attendait au tournant, il a semé sur ma route quelques personnes pour m'encrer dans cette "nouvelle" vision de l'église ( le lapin bleu, EXO, Glorious) grâce à un ancien séminariste. Mais une communauté nouvelle ouh là faut pas trop en demander. Pas trop en demander? c'est plus fort que lui, Dieu, quand il a décidé quelque chose croyez moi il y arrive certes délicatement, patiement mais quand même il y arrive! J'ai quitté mon petit chez moi pour m'aventurer à Paris, j'ai re quitté le nid et j'ai posé mes valises dans un foyer géré par la communauté du Chemin neuf. J'étais en discernement sur ma vocation alors ça tombait plutôt bien ces groupes de partages tous les jeudi soir. Je restais très frileuse. Puis il y a eu tous ces WE, ces sessions (Hautecombes, Tigery), il y a eu de belles rencontres (et la plus belle est sans doute le papa de mon filleul), des carnets remplis (retrouvé là encore avant de partir la semaine dernière), des partages et quelques photos.

la_benediction_de_Dieu.JPG

J'ai quitté Paris, la vie m'a de nouveau éloigné de toute cette foi, cette église pleine de joie, de rayonnement... Mais finalement il n'a pas fallu longtemps pour que Dieu revienne me prendre par la main, à travers un ami, un compagnon de route si précieux, un frère aux grandes oreilles bleus. Il savait sans doute que je ne résisterai pas à l'invitation (mon côté fan?), j'ai posé mes valises pour la première fois à Toulouse en 2008, j'ai pris en plein coeur une nouvelle communauté (ou communauté nouvelle comme vous voulez) encore en re construction, j'ai appris à vivre au rythme de la prière, j'ai ouvert ma porte même si ça bouleversait beaucoup mon quotidien et que ce n'était qu'une halte (faut pas exagérer non plus. et puis ya pas de com' comme ça à Nantes). Alors c'est là que je m'aperçois dans un fou rire que je suis bien naïve et que Dieu est vraiment un petit marrant. Je rentre donc à Nantes, je prends d'importantes décisions (entre autre avoir la force d'aller à la messe seule, véritable épreuve à l'époque mais véritable encrage aussi) et puis un jour je pousse la porte de l'Eglise en face de chez moi.

Je me souviendrai toujours de ce jour, c'était le soir de noël 2008, on a eu froid comme jamais (première impression pas top pour avoir envie de revenir) mais il y avait ces familles toutes ces familles, ces enfants, il y avait ces chants si joyeux, si dynamique. Tiens elle est sympa quand même cette église en plus elle est en face de mon appart', j'y retournerai bien... ensuite le chemin beaucoup d'entre vous le connaisse ;-) il y a eu l'épreuve du départ, il y a mes étés à Toulouse, il y a eu ces fuites anonymes le dimanche midi, il ya eu la découverte un peu affolante que cette église était confié à la Communauté de l'Emmanuel ; flûte encore une de ces communautés nouvelles! Bon je l'avoue j'ai pas pensé ça longtemps vu comment Dieu a oeuvré toutes les années auparavant mais oui je l'ai quand même pensé.

Puis un beau jour, je décide (après un décapage de fond Toulousain) d'aller voir un prêtre (hum il avait l'air sympa, jeune, il avait une bonne tête quoi_ désolé Thomas ^^) bon faut dire que j'y allais un peu en traînant les pieds mais j'étais prête à tout pour sauver ma relation. J'en suis sortie moyennement satisfaite, j'en attendais sans doute trop. Mais une phrase m'a marqué.Si tu as les pilliers de la vie spirituelle,la PRIERE (quotidienne),l'EUCHARISTIE (quotidienne?çavapastatête!) et la RECONCILIATION (oubliequotidienne ôO), tu viendras à bout de tout!

C'est vraiment un petit marrant ce prêtre là, il croit quand même pas que je vais le croire? J'vais avoir l'air de quoi face à mon entourage? Mais comme je le trouvais sympa, que je squatais de plus en plus sur le netKTO, que je faisais de belles rencontres avec des gens encrés dans leurs foi en vrai ou juste par le biais de leurs blog ( Syboule, NaÏk, une fourmi , david lerouge,, Edmond Prochain, Elvine, le lapin bleu, zabou... la liste est loin d'être exaustive et je découvre éberluée que ce n'est que le début!), comme j'avais pris une GRANDE décision et que j'avais vraiment besoin d'en parler, comme à force de recevoir un jour on constate un peu surpris que l'on a besoin de servir et de DONNER à sa "paroisse", comme j'avance et bin je fini par lui demander d'avancer avec moi... on était en 2009! Oh oui que l'on a cheminé, en Janvier 2010, j'allais même prendre ma place à l'Atelier du Bon Berger (moi qui avait mis bien loin toutes mes frêles bases de KT, je me lançais dans la transmission de ma foi). En Juillet c'est avec une grande sensation d'abandon que je le vois partir vers une autre route mais là encore Dieu n'avait pas l'intention de me lâcher! J'avais eu le malheur de dire à Blandine que j'avais mon BAFA et je me suis retrouvée embarqué en camp un peu malgré moi, curieuse et en même temps super heureuse de retrouver des sensations proches de mes années scoutes. Et à force de me voir appareil photo au poing, j'ai été responsable des photos pour le camp, je me disais qu'on s'arrêterait là mais finalement j'avais envie de partager ce que je pouvais vivre dans cette église, j'avais envie tout d'un coup de combattre ces satanés stéréotypes qui m'avaient tant "enchaînés" en me faisant le regard émerveillé et aimant de mon église et surtout de mon Seigneur. Il en fallait si peu pour la "folie" de mon curé que j'ai accepté d'être responsable des photos pour la paroisse... Je n'avais plus le choix, je devais VRAIMENT être encrée et vivre dans ma paroisse! Et un jour je me suis rendu compte que j'avais appris à aimer cette église! Je l'aimais vraiment pas que le bâtiment mais MON Eglise, la grande , la belle, la blessée. Une grande révolution s'opérait!!

Il en fallait bien moins au Seigneur pour me travailler en douceur, pour me faire avancer et m'encrer dans la PRIERE, L'EUCHARISTIE et LA RECONCILIATION (les fameux 3pilliers ;-) )!!! En fait il avait pas tort ce prêtre. Puis il y a eu d'autres belles rencontres ( VIE JOYEUSE , Marie-anne, KOZ toujours, JB maillard, skeepy , anne-claire, les sacristains... liste toujours non exaustive et je demande pardon à ceux et celles que je ne nomme pas mais que je porte vraiment dans mon coeur) et Marie-anne plus particulièrement vient dans sa folie me re parler de PARAY Le Monial, de sa joie de vivre une session, soudain je l'envie un peu mais j'ai d'autres projets. Puis cette année, elle m'a travaillé au corps soutenu par le Seigneur (avec un tel allié dur de ne pas céder :p)

Acte 2: le retour aux sources

Et voilà on arrive à ce fameux 9juillet après un long chemin de discernement, de confiance, de combat, de voyage, de OUI et de non aussi. ce fameux 9juillet...

redimarceenciel.jpg

Je pourrais vous parler de pleins de choses mais je ne trouve pas mes mots. Dieu m'attendait là bas c'était une certitude, un appel, des retrouvailles avec lui comme un retour aux sources. Je pourrais vous parler de la joie de retrouver Marie-Anne, des petits cadeaux d'amis "imprévu" à mon programme amical (comme Brunor, Renaud, JB Maillard (ouahhhh enfin!!!!), Frantz Toussaint (aperçu de loin...snif) ça ne surprends pas les habitués moi je l'ai vraiment reçu comme autant de cadeaux d'encouragements.

Je pourrais vous parler du thème de cette session 25-35ans "M'aimes-tu?" vous parler de ce "oui mais" puis un jour de ce "mais Seigneur tu sais tout, tu le sais bien que je t'aimes!". Je pourrais vous parler de ces groupes de partages, de ces rencontres improbable mais si riches, de mes limites de photographe, des sourires tant de sourires, de mon combat violant pour m'abandonner mais de cette PAIX, cette si belle paix intérieur, de la pluie (oh mon dieu la pluie... un vrai déluge rendant juste impraticable le terrain), de cette joie simple d'une adoration en plein air, des veillées, des témoignages formidable et si touchant, des chants, de la louange (limite j'en deviendrais accroc ôO), de la prière des frères, de toutes ces intentions emportées avec moi, de ce petit pas, des enseignements, de mon squatage à la librairie, de mon hystérie compulsive à la vue des disciples (n'hésitez pas à cliquer sur le lien :p) , de la queue au self, de mes "fuites", de mes "j'arrive", de l'orage, des nuits sous la tente.

Je pourrais vous parler de LUI, de mes nuits enfin paisible, de la joie juste la joie, de ce "mon coeur est prêt", de ces larmes, de ce "je suis juste bien" qui résume tout, de ces retrouvailles avec la com' comme un RDV en famille, de ces musiciens, ces animateurs qui nous ont permis de vivre cette session à fond Je pourrais vous parler de pique-nique, de froid, de ce sentiment si puissant d'amour, de la folie de cette révolution intérieur qui continu et aussi incroyable que cela peut être je m'en réjouis!

Je pourrais vous parler de ces "à l'an prochain", cette idée folle de s'y retrouver tous entre blogocoupine, de mes "commandes" de photos (et euh c'est pas moi la photographe de service ici. Oui mais c'est toi que je connais! ah oui ça se tient comme argument mais bon je lui arrive pas à la cheville moi au photographe pro. Merci Brunor ^-^ pour ta confiance), de cette messe d'envoi de la FIDESCO, de cette pensée pour un pti Gus et la joie de voir un couple de ma paroisse s'engager pour partir. C'est marrant je m'y suis faite moi à mes perm' photo du coup j'ai l'appareil qui me démange, j'ai du mal à réaliser que je suis pas de "service" comme quoi quand on dit OUI " on est toujours prêt à servir"

Je pourrais vous parler longtemps de tout ça, des phrases reçues, percutantes, des clin DIEU même les plus petits, de ce Christ en croix qui m'explique avec délicatesse combien mon empathie est SON empathie et que ma douleur face aux combats des autres est SA douleur, merveilleux cadeau de communion à sa croix mais il y a des choses que je ne peux que garder pour moi dans le secret de mon coeur.

Alors oui il va me falloir reprendre la route, il va me falloir témoigner encore et toujours, assumer ma foi au quotidien, il va me falloir continuer de prendre ma place en face de chez moi, il va falloir retourner au boulot et retrouver toute ma bande de nains, il va me falloir atterir et travailler chaque jour un peu plus au chantier de ma "conversion" pour en savourer les fruits l'an prochain.

alors oui "à l'an prochain", oui on revient toujours à PARAY, oui je me sens bien, oui je suis heureuse d'avoir pu vivre ça dans toutes l'intensité du moment, oui je suis ravie de savoir qu'il y aura un "après Paray" que tout ne s'arrêtera pas là, que les amitiés continueront de s'encrer en Dieu et de se fortifier, oui je sais que NOUS nous retrouverons et que ça sera beau!

Un beau et profond merci à Samuelle (et mes voisines de chambré/tenté), Astrid (et tout le groupe), Marie-anne (et sa famille) Adeline et Alexis (et les enfants), les prêtres présents (qui se sont tant donné et reposé (parce que la confession il parait que ça les repose :p) avec nous), Sophie, Renaud, Brunor, JB, Marie-Odile, l'équipe d'animation, l'équipe musique et liturgie qui nous a permis de vivre cette session avec tant de profondeur, de joie, les intervenants (connus, inconnus), les témoins (boulversants)...

Mais un encore plus beau, plus savoureux, plus amoureux MERCI à un certain Jésus qui a ouvert son coeur et ne l'a jamais refermé pour qu'encore aujourd'hui il me comble (ainsi que chacun de vous) d'un amour sans bornes. Loué sois tu Seigneur car tu es DOUX et HUMBLE de coeur ! Loué sois tu car mon nom est gravé dans la paume de tes mains et que tu m'aimes moi si maladroite, si distante parfois mais "Seigneur tu sais tout, tu le sais bien que JE T'AIMES"

redimjesus.jpg