Ceux qui me connaissent savent combien c'est un combat de longue haleine pour faire accepter mika à mon (beau)père...parce que celui ci aurai voulu qqn d'autre (de mieux semble t'il ;-) lol), parce que son éducation est ce qu'elle est et il ya comme qui dirais une différence de "strate de population" Vous savez aussi combien, j'ai beaucoup de mal à réaquérire une definitive confiance en moi... Alors que celà fait plusieurs fois que je décide de tout lui dire, alors que la situation faisant (la maladie, la paix enfin acquise...) j'avais pas mal peur que ce soit pas le moment. Sauf qu'avec mika on avait décidé de se fiancer et donc de commencer à préparer (un temps soit peu) l'approche d'un potentiel mariage. Seulement j'ai un peu (beaucoup) mis un frein car je voulais pas que ça recommence comme ya 4ans, que mes parents se déchirent...bref
donc déjà vendredi soir...le stress commencait à venir, ceux et stt celles qui m'ont croisé ou à qui j'ai écris, s'en sont bien rendu compte. Mais là ma décision était prise, je ne pouvais ni ne devait revenir dessus...Et il en a fallut des prières le samdi matin (des dizaines encores et encore...à ce stade là ça s'appelle un chapelet enfin bon :-$), des longues discutions (je n'avais même pas dit à mika que je comptais l'annoncer officiellemnt...je voulais pas qu'il stress lui aussi un peu plus) avec des amis très cher, un coucher tardif (soit disant probleme info ():-) ce qui est vrai aussi) pis nous voilà en route pour chez mes parents (mika revenait d'un entrainement et j'imagine qu'il a du bien courir pour se destresser de la percepective d'un repas en "famille")...mika avait HT fleurs et bouteille de vin (parce que bon nous avons été éduqué pareil et quand on va chez qqn on arrive pas les mains vides!!!!). On sonne, papa à le sourire (c'est pour dire combien l'évenment mérite d'être marqué), maman heureuse d'avoir un peu de monde... on passe a table, papa est de garde, sans cesse appellé, part après le café...(moi: c'est mort pour cette fois encore...:'( ) on discute avec maman, du boulot de mika, de ses recherches, de la famille, des parents...de ma crise d'ya 15j...maman essayant d'apporter à mika des elements pour destresser à ce sujet. Puis j'ai fini par dire que je trouvais dommage de ne pouvoir parler à mon père...ce qui nous entraina à parler concrètement de mariage...et là je commence un peu à me sentir bizarre... Comme par un hazar (sans doute divin) mon père arrive...moi de me lever tremblante pour le rejoindre dans son (sacro saint) bureau (ceux qui connaissent voient de quoi je parle!! je fini par lui annoncer que:
    moi: mika et moi avons décidé de nous fiancer et nous projetons un mariage pour l'an prochain voir celui d'après
      lui: tu sais, on est pas toujours en accords avec les choix de nos enfants mais le principal c'est que vous soyez heureux! alors là!!!! Je me raccroche au bureau pour pas tomber...il ya tellement longtemps que je rêve qu'il prononce ces mots...me regardant un peu livide que j'étais...il rajoute: ce qui compte pour moi c'est ton bonheur. là!!! je suis sur un nuage mais au bord de l'évanouissement, je me retient pour pas lui sauter au coup seulement voilà je ne peux retenir un bisous "humide" qui vient s'écraser sur sa joue...je vois à son regard qui se baisse, aux rouges sur ses joues..que là tout en le "génant", je venai de faire qqch d'incroyable qui ne lui deplaît pas tant que ça. Voilà pour le petit miracle du WE!!
      Je me souviens à ce jour de ceux qui m'ont remonté le moral, ceux qui bien avisé m'ont dit qu'au fond il n'attendait sans doute que ça, qu'au fond il attendait que je lui montre combien j'étais heureuse avec mika...en somme assumer notre amour au grand jour! Je me souviens de tout ce que nous avons traversé. Je crois que je ne pouvais pas faire plus beau cadeau d'anniversaire à mika: la reconnaissance de notre relation et de nos projets!!! Merci du fond du coeur pour toute l'union de prière de ces derniers temps et de ces 5dernières années...Merci pour l'amitié!!! et votre joie qui vient accompagner la notre.