Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

petites pépites du quotidiens

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, novembre 3 2011

petit cadeau du soir ESPOIR (parceque je vous manque hein avouez ?)

Tout d'abords un grand MERCI au sale môme qui m'a envoyé ce texte, il sait combien je vais le méditer et le surméditer (surtout en ce moment). Mais t'as aussi le droit de l'appliquer à toizaussi ça peut servir ;-) c'est bon à partager, un soleil comme ça. Tu vois comme quoi et bin on a beaucoup à recevoir de l'autre quelque soit l'age! merci!

(et merci à mon pote lapin encore une fois sans le savoir de venir encore et toujours illuminer mon quotidien pour cheminer)

la_foi_dans_ma_vie9.jpg

PETITE HISTOIRE DE ROCHER, DE CABANE, DE POSITIVE ATTITUDE

Il était une fois un homme endormi dans sa cabane, un soir. Tout à coup, sa chambre se remplit de lumière et le Seigneur lui apparut et lui dit qu’il avait un travail à lui confier. Il lui montre alors un gros rocher et lui explique que son devoir consistait à pousser les rocher de toutes ses forces.

Et c’est ce que l’homme fit. Pendant plusieurs jours il a travaillé dur, du lever jusqu’au coucher du soleil, poussant avec toute son énergie, son épaule plaquée contre la paroi massive du rocher. Tous les soirs, lorsqu’il rentrait à sa cabane, complètement épuisé et meurtri, avec le sentiment que cette journée s’était écoulée en vain.

Voyant que l’homme montrait des signes de découragement, le Diable décida d’entrer en scène, soumettant des pensées dans son esprit telles que « Pourquoi te tuer à la tâche ? Tu ne parviendras jamais à le déplacer ce rocher ! », ou « Mon gars, tu es ici depuis un long moment déjà et tu n’as même pas égratigné la surface ! », donnant ainsi à l’homme l’impression que sa tache était impossible à réaliser et qu’il était lui-même un serviteur indigne et inefficace, parce qu’il ne parvenait pas à bouger le gros rocher.

Ces pensées découragèrent l’homme qui commença dès lors à relâcher ses efforts. « C’est vrai après tout, pourquoi me tuer à la tâche ? », « je vais simplement y passer le temps nécessaire avec le minimum d’efforts et ce sera bien assez » et c’est ce qu’il projeta de faire, avant de décider d’en parler au Seigneur. « Seigneur, dit-il, j’ai travaillé dur et longtemps à ton service, en employant toutes mes forces pour faire ce que tu m’as commandé, et je ne suis même pas parvenu à bouger le rocher d’un millimètre. Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi ne puis-je y arriver ? ».

Avec compassion, le Seigneur répondit « Mon ami, lorsque je t’ai demandé de me servir et que tu as accepté, je t’ai dit de pousser le rocher de toutes tes forces et c’est ce que tu as fait. Je n’ai jamais mentionné que j’attendais de toi que tu le bouges ! du moins pas tout seul. Ta tâche était de le pousser. Et maintenant tu viens à moi, tes forces sont épuisées et tu penses avoir échoué, tu es prêt à abandonner. Est-ce vraiment justifié ? Regarde-toi : tes bras sont forts et musclés. Ton dos tonifié et bronzé. Tes mains sont fermes grâce à la pression constante sur la paroi du rocher et tes jambes sont devenues fortes et massives.

Tu as beaucoup grandi grâce à l’opposition et maintenant tes capacités surpassent de beaucoup ce qu’elles étaient auparavant. Tu n’es pas parvenu à déplacer le rocher et tu viens à moi le cœur lourd et à bout de forces. Mon ami, je vais déplacer ce rocher. Ta responsabilité était d’être obéissant et de pousser, d’exercer ta foi et ta confiance en ma sagesse, et c’est ce que tu as fait. »

Une attitude positive face aux épreuves nous aidera à les surmonter. Paradoxalement, si nous considérons les épreuves comme de nouvelles opportunités et non pas comme des échecs ou des boulets, nous les vivrons toujours différemment. Il faut connaître la maladie pour apprécier la santé. Il faut connaître le malheur pour apprécier le bonheur. Il faut connaître la pauvreté pour apprécier la richesse ou le peu que nous avons. Nous avons tous besoin d'opposition pour grandir. Notre attitude face à ces oppositions engendrera nos émotions et sentiments. Si nous considérons l'épreuve et l'opposition comme une suite de malheurs et que le sort s'acharne sur nous, alors ce sera vrai. En revanche, si, comme cet homme, nous avançons avec la confiance que nous en sortirons grandis, comme par enchantement l'épreuve sera vécue différemment alors qu'elle est la même. Nous sortons toujours grandi de nos adversités et de la persévérance. Progressivement notre caractère et nos capacité s'affine, se raffine, se peaufine.

Notre attitude fait toute la différence entre se sentir heureux ou accablé !

vendredi, mai 6 2011

Alléluia!!!

Merci zabou que j'aime!!!! Merci pour le piston, merci de me rendre mon blog, merci merci merci

Merci d'avoir ressucité mon blog.

Rome me voilà!!!

en tout cas sachez tous que pendant c'est 5mois de carence, de vide, ma vie a été bien remplie et que si je reviens c'est convincu que ce blog n'est qu'un lieu de partage, pas une extension de mon égoïste petit nombril. Mais ce blog ne serai rien sans vous, sans votre passage, sans vos commentaires. ALORS FONCEZ!!!!

@ très vite!

Et joyeux Octave Pascal à tous! Alléluia christ est rescussité, il est vivant comme il l'avait promis. alléluia christ est rescussité il nous donne la vie!

vendredi, janvier 14 2011

a VOEUX dirais je maman...

J'avais un billet sur le feu pour la nouvelle année mais je l'ai oublié et du coup il a cramé. Tout le monde le sait je suis nulle en cuisine ;-) . J'ai reçu cette semaine un mail pour la nouvelle année d'un ami dont je n'avais plus de nouvelles depuis un certain temps et si je me permets de le partager ici c'est que je le trouve juste magnifique et que dans ce mail il a exprimé ce que je n'arrive pas moi même à dire et à vous souhaiter. Peu de monde passe ici mais sachez vous les habitués, vous qui passez et ne reviendrez peut-être plus, vous qui étiez parti loin sans donner de nouvelles, vous qui trouvez que ce blog est (sans doute) sans intérêt, sachez tous que je ne vous oublie pas et que ce blog perdure grâce et pour vous!

JE NE PEUX QUE VOUS SOUHAITER :

Une année 2011 pleine d'amour, de ciel bleu, de bonnes nouvelles, d'inattendus, de places de parking libres, de bons films, de chaleur, de paix intérieure, de fraises Tagada, de prospérité, de tolérance, d'harmonie, de bains de pieds, de respect, de graphittis magnifiques, d'argent, de chocolat, d'écoute, de soleil, de bonnes résolutions, de succès, de rêves, de surprises, de belles idées, de vacances, de rencontres, de partage, d'amour, de déclarations d'amour, de sensations fortes, d'amitié, de baisers, de crèmes glacées, de fleurs, de grasses matinées, de football, de revendications, de croissants, de passion, de découverte, d'énergie positive, d'envies, de changements, d'améliorations, de paix, de dernier métro, de lumière, de bonnes intentions, de loisirs, de palmiers, de baignades, de siestes, d'apéros prolongés, d'amour, de musique, de bonne santé, de papillons, de gadgets, de bonne volonté, de fromage, de grandes décisions, de sourires, d'humour, de voyages d'affaires, de visites guidées, de plateaux télé, d'étoiles filantes, de dimanches, de fêtes, de levés de soleil, de luxe, de reality show, d'inconnus qui vous veulent du bien, de voisins adorables, d'embouteillages, de petits bonheurs, de grands bonheurs, de petits riens, d'air frais, de bla-bla, de photos de vacances, de produits Atypyk,

de pluie et de beau temps, de crème chantilly, de lettres d'amour enflammées, de grèves injustifiées, de rosée le matin, de gros chiens, de petits légumes frais, de chats, de souris, d'emails, de travail, de justice, de lecture, d'arbres en fleurs, de choix, de chaussettes propres, de pain pour les pigeons, de rouge pour les lèvres, de pleine lune, de gagnants au loto, de pièces montées, de fontaines, d'anniversaires, de roucoulements, de réunions de familles, de coup de téléphone, d'envies, de fantasmes, de bon vin, de dîner en amoureux, d'enfants, de temps morts, de patience, de zones non fumeur, d'attentes, de soldes, de trésors, de tourisme, de parties de dominos, de glaçons, de libertés, de savoir faire, de reconnaissance, de portes ouvertes, de sagesse, de nettoyage de printemps, de couchers de soleil, de poignées de main, de desserts, de longs week-end, de paillettes, de regards indiscrets, d'éclats de rire, de voeux exaucés, de demandes en mariage, de bains chauds, de paresse, de moments inoubliables, de dinde, de vues imprenables, de visio-conférences, d'after eight, de plaisirs interdits,

d'intelligence, de pizzas surgelées, de créativité, de spontanéité, de clins Dieu, de lendemains de fêtes, de journées à la mer, de comment allez vous, de battements de coeur, de cris de joie, de feux de cheminées, de cadeaux, d'échanges, de clicks, de souvenirs, de connivence, de rangement, de réflexion, de chirurgie esthétique, de grincements de dents, de chants d'oiseaux, de lave vaisselle, de grâces matinée, de feux d'artifices, de bal des pompiers, d'ombres portées, de clichés, de baguettes encore chaudes, de jouissance, d'allers et venues, d'oublis, de nouvelles technologies, de rendez-vous décalés, de lapins, de bonté, de tondeuses à gazon, de nuits blanches, d'affaires exceptionnelles, de miracles, de clowns drôles, de bancs publiques, de records du monde, de chauffeurs de taxi gentils, de batteries rechargées, de post it, de balades à vélo, de trèfles à quatre feuilles, d'espoir, de récompenses, de fraternité, d'efforts, de bons sentiments, de calme, de fumée sans feu, d'honnêteté, d'amour, d'asphalte mou, d'odeurs de Mc do, de mensonges blancs, d'entraide, de baisse de l'immobilier, de queue au supermarché, de nouveautés, d'espèces en voie d'apparition, de princesses, de princes charmants, de marrons chauds, d'emplois, de séduction, de jours fériés, de requins sans dents et ... de jours heureux

BELLE ET HEUREUSE ANNÉE 2011

Et encore un merci vraiment du fond du coeur à LaurentB pour ce texte si beau, rempli d'humour, de simplicité et si pleins de tout ce que l'on pourrait souhaiter (le pire comme le meilleur) à ses amis, à ces gens rencontrés au hasard de la toile, à ceux qui vous blesse mais à qui vous pardonnez, à vos collègues... Merci pour ce cadeau reflet d'une amitié sans prix. Que cette année soit pour toi, aussi belle que ce texte!

dimanche, décembre 19 2010

crèche? au boulot!

Un jour, j'ai réalisé à quel point au delà d'une vocation mon boulot était beau!!! Je bosse dans une crèche! rendez vous compte une crèche! mais réveillez vous quoi une CRECHE ! (ça vous rappelle rien? je bosse à LA crèche c'est quand même fort non?)

Là je mesure combien mon travail, en cette période prend un sens nouveau, un sens si fort, si profond. Là tout d'un coup je mesure combien ce travail est rempli de service, d'abaissement (vous en connaissez beaucoup des boulot où on passe la journée à genoux?), d'humilité, de cris (de colère, de joies), de larmes consolées et tant d'autre merveilles (maya qui joue avec mon dizainier pour s'endormir, Tim qui malgré le grand handicap arrête de crier lorsque je chante "seigneur je t'appartiens, tu sais ce qui est bon pour moi...")

Alors là tout d'un coup je réalise combien mon travail est d'une manière fabuleuse et discrète, une réponse à cette "lettre" (vive les copier-coller ;-) )

OUI je serai toute seule le 24 au soir, oui ça sera pas simple mais j'aurais déjà tant reçu de ces enfants pour qui j'aurai été là le 24, qu'il m'apparaît aujourd'hui tellement évident que je donne encore plus ce soir là a ce petit dans la paille, simplement, pauvre et si plein d'amour. OUI je vais devoir me mettre à l'école de la pauvreté, de la solitude, école de confiance et d'abandon! Oui, je vais devoir me faire amour pour donner à ce soir particulier toute la force que peut avoir le don de cet enfant sur la terre. OUI je penserai à ceux qui sont loin de leurs familles (particulièrement toi au pérou et toi en chine :p ), ceux qui sont seuls, malades, isolés (par les intempéries ou la vie), oui j'offrirai ma propre "solitude" comme un cadeau particulier pour le monde parce que j'ai déjà tellement de chance de pouvoir le vivre en paroisse, avec des amis, des sourires même seule la joie de noël est là! OUI j'offrirai cette "solitude" par amour, pour chacun de mes amis, comme autant d'intentions de prières, comme autant de roses offertes à ce petit. OUI je vous promet que ce sera un jour de joie! Certes il sera particulier, certes différents mais quelque part il sera avec vous puisque vous aurez fait une place à cet enfant (si ce n'est pas le cas il est jamais trop tard :p ). OUI c'est un acte d'amour et je suis heureuse vraiment de le poser, j'ai besoin de retourner à la source, il me ramène à Lui et me donne d'être avec lui dans cette étable (comme le lapin bleu dans cette étable là=>bah vi t'as déjà vu un lapin bleu dans une étable? encore plus celle là? bah non et bin mon naouel il sera aussi différent qu'un lapin bleu dans une étable! na!).

OUI je serai de permanence photo pour mon Eglise, pour fixer les regards merveilleux de ces enfants vers la crèche, oui je serai là pour partager cette messe si belle! Le reste est entre tes mains Seigneur!

Je vous transmet la "lettre" (la fameuse) n'hésitez pas à y répondre, une fête d'anniversaire c'est toujours un bon moment à partager!

Chers Amis,

Comme vous le savez tous, la date de mon anniversaire approche. Tous les ans, il y a une grande célébration en mon honneur et je pense que cette année encore cette célébration aura lieu.

Pendant cette période, tout le monde fait du shopping, achète des cadeaux, il y a plein de publicités à la radio et dans les magasins, et tout cela augmente au fur et à mesure que mon anniversaire se rapproche. C'est vraiment bien de savoir, qu'au moins une fois par an, certaines personnes pensent à moi. Pourtant je remarque que si au début les gens paraissaient comprendre et semblaient reconnaissants de tout ce que j'ai fait pour eux, plus le temps passe, et moins ils semblent se rappeler la raison de cette célébration. Les familles et les amis se rassemblent dans la joie, mais ils ne semblent pas connaître le motif de cette joie. Je me souviens que l'année dernière il y avait un grand banquet pour mon anniversaire : la table de la salle à manger était remplie de mets délicieux, de gâteaux, de fruits et de chocolats. La décoration était superbe et il y avait beaucoup de magnifiques cadeaux emballés de manière très spéciale. Mais savez-vous quoi? Je n'étais pas invité...

J'étais en théorie l'invité d'honneur, mais personne ne s'est rappelé de moi et ils ne m'ont pas envoyé d'invitation. La fête avait été créée en mon honneur, mais quand ce grand jour est arrivé, on m'a laissé dehors, et ils m'ont fermé la porte à la figure... et pourtant moi je voulais être avec eux et partager leur table.

En réalité, je n'étais pas vraiment surpris de cela car depuis quelques années, toutes les portes se referment devant moi, comme elles se sont fermées justement au moment de ma naissance.

Bien que n'étant pas invité, j'ai malgré tout décidé de me joindre à la fête sans faire de bruit, sans me faire remarquer. Je me suis mis dans un coin, et j'ai observé. Tout le monde buvait, certains étaient ivres, ils faisaient des farces, riaient à propos de tout. Ils passaient un bon moment... Pour couronner le tout, ce gros bonhomme à la barbe blanche est arrivé, vêtu d'une longue robe rouge, et il riait sans arrêt : Il s'est assis sur le sofa et tous les enfants ont couru autour de lui, criant 'Père Noël! Père Noël!', comme si la fête était en son honneur! A minuit, tout le monde a commencé à s'embrasser; j'ai ouvert mes bras et j'ai attendu que quelqu'un vienne me serrer dans ses bras et... personne n'est venu à moi. Puis ils se sont mis à s'échanger des cadeaux. Ils les ont ouverts un par un, en grande excitation. Quand tout a été déballé, j'ai regardé pour voir si, peut-être, un cadeau était resté pour moi. Il n'y en avait pas... Qu'auriez vous ressenti si, le jour de votre anniversaire, tout le monde s'échangeait des cadeaux et que vous n'en receviez aucun? J'ai enfin compris que je n'étais pas désiré à cette soirée et je suis parti silencieusement.

Tous les ans ça recommence, et même ça empire. Les gens se rappellent seulement ce qu'ils boivent et mangent, des cadeaux qu'ils ont reçu, et plus personne ne veut penser à moi.

J'aurais voulu pour la fête de Noël cette année, que vous me laissiez rentrer dans votre vie. J'aurais souhaité que vous vous rappeliez qu'il y a plus de 2000 ans de cela, je suis venu au monde dans le but de donner ma vie pour vous, et en définitive pour vous sauver. Aujourd'hui je souhaite seulement que vous croyiez à cela de tout votre cœur.

Comme nombreux sont ceux qui ne m'ont pas invité à leur fête l'an passé, je vais cette fois organiser ma propre fête et j'espère que vous serez nombreux à me rejoindre.

Je vous en serai éternellement reconnaissant.

JE VOUS AIME TRES FORT !

Jésus

Alors oui moi j'y serai! ET VOUS ? répondrez vous à l'appel? Pas de grande table, de festivité, juste une présence, un sourire, un petit mot parfois suffit à réjouir un coeur. Serez vous de ceux là?

Je vous mets aussi une vidéo qui fait "fureur" en ce moment sur la sphère nettienne mais je ne peux résister à l'envie de la partager ici. on arrête pas le progrès! (même si EDMOND PROCHAIN en parle mieux que moi (cliquez pour lire le billet), la foule sur son blog n'étant pas ici, je prends pas beaucoup de risques hihihi ceci dit son billet étant une avalanche de cadeaux ça serai dommage de pas en profiter!)

Ps: je vous mets en lien, le site pour acheter la bédé (la fameuse) de coolus et birus peinturlurée par Elvine et le blog zavec tout pleins de sympatiques, drôles et profondes zéxplications sur la Bédé.

editions de béatitude

blog nuitblancheàbethleem

Et j'en profiterai bien pour rappeler que la bédé recevra la "mention spéciale de la bédé CHRETIENNE du festival d'angoulême 2011" (le 27/01/11 à 15h en l'église de St Martial à Angoulême mais bon j'dis ça mais j'dis rien sinon on va dire que j'en fais trop :p

(m'sieur m'sieur l'gars de la CG notez que j'ai rajouté CHRETIENNE hihihi)

Faudra qu'on en reparle mais le blog n'apparaît pas quand tu fais une recherche via g*** même en mettant "blog nuit blanche à beth" et c'est pas pratique quand on est une étourdie comme moi qui n'enregistre pas ses liens (et non je l'avais pas enregistré... comme quoi je suis pas si accroc :p en fait je comptes trop sur mes flux reusseusseu)

Que tout le monde se rassure c'est dans mes liens maintenant!!!! hihi

Je vous souhaite d'être comblés de cadeaux, de grâces, de partages, de rencontres, de retrouvailles. Tout le monde mérite d'être gâté en ce jour de fête!

QUE TA VOLONTE SOIT FETE !!!!

Croyez qu'ici ya pleins de cadeaux qui vous attends! Soyez les bienvenus! Et merci à tout ceux qui sont là par la pensée, l'amitié, la présence, l'absence, la douleur, les petits mots, la prière... vous êtes de vrais CADEAUX pour moi!

Et TU es aussi l'un d'eux!

dimanche, octobre 10 2010

Pour une poignée de Châtaignes...

aïiiiieeuuuuu

Lire la suite...

samedi, octobre 9 2010

où joie et larmes s'entremèlent

billet vite fait pour exprimer l'humeur du jour, du moment...

Il y a eu la douleur bien sûr de voir son "eglise" violée blessée cruxifié à Cherbourg (et de fait une prière renforcée à Ste MAd')

Il ya eu la fierté d'une photo un simple photo affiché dans le fond de l'église (ouioui le même fond de l'église que chez vous, le fond un peu capharnaüm où on trouve (ou pas d'ailleurs) toutes sortes d'informations.)

Il y a eu la joie profonde sincère de cette amie, cette soeur qui du haut de ses bientôt 40 berges enceinte de nouveaux après une préclanpsie et fausses couches de l'année. Elle a failli y rester au nom de quoi??? et pourtant elle relève de nouveau la tête et porte la vie!!!! Et je me fiche de savoir si c'est de l'acharnement, si elle aurait dû baisser les bras et accepter qu'elle ne sera pas mère. Je me fiches de savoir si les 2 avant étaient peut-être un message de la "nature". Je m'en fou vraiment. Je ne vois que la joie qu'elle a, je ne vois que cette vie qui va (peut-être) venir et qui est déjà en elle.

Il y a cette rentrée, cette émotion, ces longues nuits pour réaliser un malheureux diaporama et je me rends compte que j'ai finallement un peu baissé les bras refilé le BB et accepter de ne pas savoir faire. l'humilité flirte avec mon orgueil et tout d'un coup je ne vois pas ce qui est bon ou pas.

Il y a la joie de ces (futures) vacances en décembre, cette impatience...

Il ya surtout la naissance de la nouvelle BD de Coolus! Le soulagement de n'avoir plus qu'un de secret à garder ;-) et la joie fière de fan, d'amie, de soeur et de témoin !!!! Evangélistation me voilà!

ici pour voir la présentation de la dite BD

ici pour le blog mis en route pour un relecture plus approfondi de cette BD, plus catéchique aussi

Il ya cette annonce, cette jeune qui s'engage, cette petite (ancienne) louvette qui rentre au couvant. Ma filleule, ma soeur de liteau, mon "bébé" qu'elle est devenu grande, comme IL l'aime! Pourtant je ne peux cacher mes larmes... vais je la revoir un jour, vais je la serrer sur mon coeur une dernière fois? Pourquoi elle? On a beau prier (et mes amies qui la connaissent savent que depuis que j'ai accepté d'être sa marraine de confirmation, je prie ardement pour sa vocation), on a beau revendiquer sa foi et dire que l'on est prêt à tout. Quand le train passe chez vous dans votre jardin, on se sent bien petit, bien humain et la première réaction n'est pas forcément très louable. Puis on fini par accepter sa petitesse, par accepter tous ces sentiments qui s'entrechoquent pour les lui remettre à lui et à LUI seul. Je vous confie Ségolène et je nous confie à toi ma belle que tes prières soient autant de perles cristallines qui aillent à lui comme les pétales de roses de notre petite sainte chérie.

2001_je_te_porte_cp.gif

Il y a le service, les heures savoureuses de rencontres avec "pifi", il y a son sourire, ses petites mains, son regard perçant et l'amour, la confiance de ses parents.

Il y a l'annonce violente, déroutante du départ de frangin n°1 et coupinechérie pour Chambéry, la montagne va les accueillir mais qui remplira ce vide ici? Je ressens la douleur maternelle mais comme Marie elle ne dira rien, elle laissera son petit s'envoler en se promettant d'aller très vite à la montagne cet hiver!!!! Mais ce WE, je sais que c'est avec émotion que toute la famille répondra présente au complet malgré les conflits, les cris et les incompréhensions. On vous aime! Bon vent dans cette nouvelle aventure!

Il y a ces (nombreuses) intentions de prières partagés via le net entre autre, ces enfants malades, mourrants, cette révolte et la douleur de ces familles. Que l'espérance en notre Seigneur les apaisent. Car la foi de ces enfants parfois aussi incroyable est merveilleuse.

Il y a vous, vos combats, vos petits miracles, vos grâces qui font mon quotidien. Et qui remplissent mon coeur d'amie!

Il y a chacun des enfants de la crèche, ceux que je vais peut-être quitter en Janvier ou ceux que je ne vais peut-être jamais rencontrer, cette maman qui me dis toute la reconnaissance qu'elle a pour moi... un étau dans le coeur se serre, il est là mon boulot, fragile, sensible mais si fort!!!!

Il ya pifi qui rentre dans mon "ancienne" crèche vous savez celle qui m'a vu tellement grandir!!! quel clin Dieu merveilleux, le coeur heureux je ne crois pas que j'y retravaillerai (j'attends la réponse incessament sous peu) mais la joie de le savoir entre de super méga bonne mains est bien là!

Il y a ces moments de partage, ce chemin doucement mais surement... "advienne que pourra"

"SAns le savoir, sans même y croire, c'est toi que je cherchais. dans mes hivers, dans mes combats, j'ai trouvé la PAIX! Dans mes prières et dans mes choix, je te vois pour toujours. C'EST TOI QUE JE CHERCHAIS!"

et qui sait cet illustre inconnu ne sera peut-être plus inconnu ...

MErci à chacun de vous, je suis émue, triste et si heureuse à la fois. Ces départs, ces naissances, ces joies, ces choix tout cela forme un trésor que remet sur son coeur à LUI pour qu'il le rende encore plus beau, plus précieux. Je vous aime chacun de manière différentes, fortes et si belles. Vous êtes mes "grâces".

vendredi, septembre 3 2010

un lien vaut mieux que deux tu l'auras

ya des jours comme ça on a envie de crier partout combien on est heureux mais on arrive pas à trouver ses mots, on cherche, on cherche et contrairement à ce qu'IL avait prévu on trouve pas.

Ya des jours on a envie de faire et de dire pleins de choses et on s'aperçoit que nos actes ont bien plus de limites que nos sentiments.

Ya des jours on réalise que des gens arrivent dans votre vie, se font un place et lorsque vous les rencontrez en vrai ça devient presque une évidence (même si tout reste à construire) et c'est beau

ya des jours, la distance est loin, dur et vraiment lourde à porter et ya des jours où on sent qu'on est pas seul et que c'est dur aussi pour LUI d'être cloué sur sa croix LOIN de nous.

ya des jours où on a envie de partir, de s'incruster ailleurs juste pour un WE, juste pour le plaisir d'être ensemble.

ya des jours où on ressent un vide, une sensation d'inachevé, avoir une dette. Il manque quelque chose à la fin des vacances, il manque une pièce au puzzle, il faut apprendre à vivre avec, apprendre à les laisser avancer, penser en silence à la prochain fois et avoir hâte !!!!

ya des jours où on a le coeur débordant d'amour et d'autre pas, ya des jours de sécheresse et d'aridité mais y'a toujours une goutte d'eau qui traîne pour venir "mettre de l'eau dans nos coeur"

ya des jours où on s'en veut, où on doute et d'autre où on se pose pas de question on VIT !

je ne sais pas dans quel jour je suis (souvent femme varie :-) ) mais je sais qu'on est vendredi ça fait déjà une semaine...

bouJ flor.TN__.jpg

Je sais que je suis ravie des rencontres en vrai de cet été "vie joyeuse", "renatanprie" et sa tite famille, ", la fraise masquée" (manque que son globi de mari!!!) et que vous êtes de vrai joie et de vrai grâce merciiii

mardi, août 10 2010

Des parts vers d'autres horizons

La gorge se noue, le vide se fait, on s'aperçoit brutalement que ce moment s'est bien passé, que vous étiez bien tous là réunis et que vous m'avez comblés de votre amitié. Le retour à la vie normal est difficile mais de si belles rencontres et retrouvailles s'annoncent que finalement on garde le coeur en fête.

Merci à la Fourmi , Nitt , Judith, syboule et ricounet (mini pilouit), cedric et agnès (mon fifi d'amûuuur), à la famille "Joyeuse" (sans doute la plus belle rencontre de l'été :p ), à béné, à mon hathi, aux Oblats, à alexébénésyméon qui ont su si bien touché mon coeur, à Marie-Anne que je savais là présente le coeur débordant.

Merci à Jacques d'avoir fait ce que cette ferme est déjà un lieu d'accueil et à Gilbert d'avoir donné encore plus un sens à ce projet!

Dernier coup de balais, dernier café, dernier coup d'aspirateur, dernier nuage de poussière, dernier tour dans Pontmain, dernière agression de mouches et de guêpes, dernier "au-revoir" la larme à l'oeil d'un "louis" si heureux de voir la VIE ici!

Comme il doit être heureux du haut de son grenier de voir cette vie dans "sa ferme";

Derniers souvenirs comme une trace dans le sable, une prière qui continue. Pour les absents sachez qu'on a pensé très fort à vous et que suite à la demande du "patron", une feuille trône sur un mur en souvenir de notre présence à tous présents et absents!

Dernière voiture à partir (et il en a du mal à partir ce camping-car là ;-) ). dernières larmes et un "bientôt ailleurs", dernier bisous des zouzous, derniers câlins , dernière mésaventure de blonde-gourmande (si vous saviez), La joie des vacances qui ne fait que commencer et la joie d'un APRES. Le "grand chef" s'est remis au travail, le chantier continu et la vie aussi.

C'est l'histoire d'un coup de "bargitude", histoire d'un WE de partage, choc des cultures, choc des histoires de chacun, choc des générations mais l'ACCUEIL toujours lui!

c'est l'histoire d'un pestacle de peluches cadeaux d'enfants à un bébé, histoire de moment précieux, partage de lectures

C'est l'histoire d'une pause, d'amitiés qui se construisent, histoire de confiance, histoire d'amour mariale

histoire d'une vie parmi tant d'autre. L'action de grâce toujours dans les larmes ;-)

C'est l'histoire de grands fous qui gâtent tellement une grande folle, histoire de petits riens, histoire de FOI, histoire de mots d'enfants. "c'est quand qu'on prend l'apéro??" une petite domi du haut de ses 3ans et demi "mais au fait? c'est qui marion?" un dimanche midi, un éclair matyssale !

C'est l'histoire de fous-rire, de folie tout court

Tranche de vie, de bons repas, de simplicité. Et si le secret de la vie était là ??

et comme c'est plus fort que moi j'ai semé un lapin dans la cuisine :-p

jeudi, juillet 29 2010

pêle mèle estival

des mercredi soir qui ouvrent une porte sur l'Intime et prépare un peu plus une rentrée "connue" et sortie de l'annymat.

Le sourire en coin d'un grand "PERE", cette étincelle farceuse dans son regard mais cette lueur inquiète et fatiguée qui apparaît parfois.

La joie de parler de ce moment incontournable à Derval, réunir les photos et oeuvrer pour TEMOIGNER!

Ce pardon demandé et reçu, ces paroles de confiance, de charité, ce "oui" quotidien.

Les départs en vacances de chacun, le mien plus particulièrement.

Tous ces amis à visiter, à rencontrer, à partager, tant de larmes de joies à verser, à recevoir et à offrir.

La Toile en pause, pour laisser la place à une toile d'amis pleins d'humanités, pour laisser la place à une vrai pause!

La percpective de la rentrée qui fait un peu peur, les ré-engagements, le recrutement, les nouveaux projets...

L'union de prière toujours elle, des invitations de dernières minutes pour des "madelainiens" à pontmain.

La peur de tant de changement (je sais je devrai pas mais voilà c'est plus fort que moi) en moi, dans ma vie et avec un regard en arrière entre joie et culpabilité de laisser parfois des gens sur la touche, blessés.

cette petite "à la médaille" , au boulot qui me sourie avec tant de joie quand je chante (faux) mon répertoire de "l'em' ". comme si je parlais d'une chose qu'elle aimait, comme si elle comprenait ce que ça représentais pour moi et me disait "merci".

Les questions d'enfants si pleins de profondeurs et de sincérité "pourquoi toi t'es pas en bleu et blanc? t'aime pas J. ?beuhhh comment te dire..."

La joie et la fierté de porter mon fifi devant la communauté réduite, de partager mon quotidien et d'être là encore debout pour chambrer le père et soutenir la mère.

Les nuits raccourcies, la fatigue mais le joie aussi de prendre un temps privilégié avec les enfants.

Ces multiples chants qui me touchent, m'accompagnent ...

Ces coeur à coeur devenu comme des moments essentiels sans trop s'en rendre compte, une habitude, une hygiène de vie; Y'a pas photos c'est comme tout c'est la pratique qui nous fait cheminer.

La douleur de se sentir incomprises par les gens si proches, les amis si précieux et pourtant ...

Des discutions et des fous rires interminables au téléphone

Des partages et des intentions de prières "urgentes"

courir, désirer avec joie un RDV, se faire à l'idée de ne pas arriver à temps et arriver pile-poile pour LE recevoir.

Prendre de simples billets de train et avoir la vie et la joie a porté de doigts et de coeur.

Devoir vous laisser partir, devoir vous dire au revoir, devoir se détacher, devoir n'avoir qu'un objectif "Votre joie" Votre bonheur. GRANDIR dans la charité!

Se retrouver à parler de sa soeur du ciel, se retrouver à parler de ce projet de lieu d'accueil, se retrouver à recevoir sans même avoir été prévenue.

La joie de mettre son appareil et son "oeil" de paparazzi au service de cette maison en TRAVAUX, la joie de se mettre au service. La joie de savoir qu'on compte sur elle, qu'on lui fait confiance dans cette belle responsabilité.

La délicatesse et la joie de pouvoir se sentir aimée même dans les jours gris et sombres.

Un beau mois de Juillet s'achève, il aura été riche de beaucoup de choses, de beaucoup de visages; Il aura été riche en émotions divers. Il aura été une belle escale au rythme du travail pour se poser, donner et recevoir. Il aura été un beau temps de veille pendant que la "maison" se vide. Il s'ouvre sur un mois d'août tant attendu, tant désiré. Il s'ouvre sur une route belle et riche, il s'ouvre sur la RENCONTRE ! Il s'ouvre sur vous !

Un seul lien nous relie et nous unis!

samedi, juillet 10 2010

L'été sera chaud!!!!

L'été est enfin arrivée! Entre 2 batailles d'eau avec les enfants, entre 2 valses entre sections, entre 2 peau à peau gluant, collant et tout mouillé avec ces petits d'hommes en couches. L'été est arrivé, on l'a presque pas vu arrivé pourtant on l'attendait de pied ferme.

L'été est arrivée, les vacances et les résultats d'exam' avec (moi fière de frangin number sssroui qui a eu son bac avec mention, de la coupine de n°2 qui a eu son bac de Français avec 18 à l'oral, fière de zabou, fière de vous tous qui avez eu vos exam' après une année intense, de nouvelles aventures vous attendent.)

L'été est arrivée, la chaleur, les barbecues et les moustiques aussi...

(dessin du lapin avec les mousitques)

L'été est arrivée avec le mois de Juillet, j'ai renoué avec des amours passés et pour ceux qui l'ignorerai je suis parti avec l'assoc' du "géant", partie à l'aventure avec 60 terreurs de 7 à 12ans, partie avec sa comparse du "bon Berger", partie avec un duo de clown, partie sans connaître trop avec qui et où elle mettrait les pieds et pourtant que de richesses dans nos différences!!!!!

un_soir_un_lapin.jpg

L'été est arrivé, 4j et demi intense, des départs, des sourires, des partages, des larmes, des cadeaux, des chants gestués. L'été est arrivé avec son lot de clin d'yeux, cette semaine si pleine en costume, en joie, riche en marches, riche en crème solaire, riche en prière, riche en fous rires de petit (grand) 5ème. L'été est arrivé avec la joie du don et la surprise de recevoir encore plus. L'été est arrivé, les uns partent, d'autres restent, l'avenir se veut serein même si parfois un peu inquiet . Devoir faire son deuil de ces rencontres reçus dans l'année, délicatement entretenu, laissé libre comme le renard du petit prince et se préparer au départ.

lerocdelile en photo (quelqu'un a noté que ça ressemble à "crocodile" ?? ôO )

le_cure_sous_la_douche.jpg

L'été est arrivé, mon filleul et ses parents aussi. La joie de pouvoir les voir, ne plus être seule. être témoin de magnifiques grâces en ce petit bout de 1mois et demi. Il fait chaud, mais il est là, les retrouvailles impatientes de la marraine, la joie encore elle!

L'été est arrivé, ma bergère aussi. Dieu que tu m'as manqué! Là si près, j'ai envie de prendre le premier train et te serrer fort dans mes bras. Pourtant même si tout n'est pas simple tu es là. Bien là toujours debout comme nous tous!

L'été est arrivé, les voisins bruyants aussi mais finalement une fois la ville vidé, la tranquillité reviendra sans doute.

L'été est arrivé, mon appareil photo est de toutes les sorties, la joie de livrer des sourires, des souvenirs, des moments forts chargé d'émotion.

L'été est arrivée, plus que quelques semaines et c'est les vacances, plus que quelques semaines et c'est les retrouvailles tant attendu des amis, plus que quelques semaines et je reprends la route, route de l'amitié, route de la chaleur, route des rencontres nettiennes. De Nantes à Pontmain, des Sables d'Olonne à Toulouse en passant par la Corrèze et qui sait par Pau pour finir à Paris.

L'été est arrivé, le barbecue du mercredi prend le relai des dîners entre jeunes et tout d'un coup c'est un peu plus d'intimité que l'on partage. Soudain la porte de ce bâtiment en travaux devient vivant et ne se ferme pas complètement, il se met en pause au rythme du Sud "trannnnnnnquiilleeeuh" .

L'été est arrivé, les blogueurs partent plus ou moins loin de ce lieu qui nous a réuni toute l'année. L'été est arrivé pourtant soudain, on pourrai trouver qu'il y a un vide pour tout ceux qui restent, pour tout ceux qui travaillent encore, ceux qui resteront pour garder le navire. L'été sent la plage, la crème solaire, l'eau et pourtant derrière les baies vitrées on ne sent rien... on se contente de fondre!

L'été est arrivé, j'étais déjà pas très présente mais là j'vous promet pas de miracles, peut-être des clin d'yeux, peut-être des photos, peut-être ... je sais pas!

L'été est arrivé, je savoure les derniers cadeaux que l'on m'a offert, je regarde tous ces sourires d'enfants, je regarde et j'apprends à aiguiser mon regard (note à DL=> j'aurais pu dire "j'apprends à regarder" mais bon paraphraser un cherbourgeois je sais pas si ça se fait hihi ;-) ) et ouvrir mon coeur.

L'été est arrivé, vous avez peut-être fait escale sur le roc de l'île vous avez peut-être partagé nos aventures, vous avez peut-être accompagné ces jeunes dans le silence de la distance. L'été est arrivé, le roc est planté au milieu de l'île! Solide, rassurant contre toutes les attaques

L'été est arrivé, je continu de penser à vous, nous seront peut-être moins présent mais l'été sera chaud, sera beau alors je vous souhaite de bien en profiter où que vous soyez, de vivre la joie de l'été et des rencontres! On se retrouve à la rentrée pour les albums souvenirs, pour la joie des retrouvailles dans le quotidien de la distance, pour la reprise des activités.

L'été est arrivé, vous êtes sans doute déjà parti ou le nez dans vos valises alors bon vent à tous !!!!!!

et n'oubliez pas de boire (chateau lapompe), de vous crêmez, de protéger "boubou" du soleil, de prendre l'apéro et organiser des barbec'. De visiter mamipoilu et papikipik, d'ouvrir votre porte à copinnekisquate , de visiter des villes inconnues et de faire la larve sur la plage!

Bon ETE à tous !!!!

@ très vite!

votre yayon

lundi, juin 28 2010

L'audace du OUI

Avez vous un jour réfléchi à tout ce que ce petit mot peut parfois faire découler, ouvrir des portes...

3 petites lettres qu’on l’on dit si souvent sans trop réfléchir, parce qu’on vous pose une question, qu’il faut une réponse rapide. Juste 3 petites lettres si anodines, si discrètes, juste un mot, un seul mot mais qui engage pourtant tellement.

"Oui" au service à la maison, "oui" à l’arrivée d’un frère, "oui" à ce rôle parfois ingrat de « premier », "oui" au départ, "oui" au premier boulot, "oui" à cette rencontre d’un autre monde, "oui" à cet accompagnement de jeunes, "oui" à la promesse d’un engagement, "oui" à la confirmation d’un autre. "Oui" à la rencontre d’une petite sœur là haut, "oui" au rire et à l’humour.

"Oui" à l’amitié malgré les questions, les interrogations," oui" à la séparation, "oui" à l’arrachement du deuil, "oui" à l’incompréhension, "oui" à la révolte, "oui" à la colère face à l’injustice, oui

Il y a divers « oui » certains plus durs que d’autre à dire, certains ayant plus de poids que d’autre mais quand on y pense notre vie est parsemée de « oui », un peu comme les cailloux du petit poucet dans la forêt . Il y a des oui qu’on regrette un peu parfois, d’autre qu’on aimerai avoir dit plus tôt. Il y a des « oui » qui engage une vie, plus rien après n’est comme avant, des oui de « confort » peut-être un peu banal mais peut-être pas tant que ça. Il ya le « oui » fort des amis qui s’engagent et celui plus discret de notre cœur à avancer avec eux.

Ce petit mot de 3lettres n’est rien pourtant dans nos vies, il y en a qui ont beaucoup compté, qui ont été si dur que l’on en mesure toute la force et toute la beauté qu’une fois qu’on les a dit.

Alors, je rencontre une femme sur ma route, une jeune fille plutôt, une jeune fille frêle et timide, une jeune fille qui a grandi dans sa famille sans trop de vagues et qui se prépare à prononcer ce OUI qui la liera avec son fiancé. Je rencontre cette jeune fille, je la questionne, elle garde le silence, me regarde avec cet air tendre dans les yeux. Je la regarde à mon tour, qu’a t’elle donc de plus que moi ? Elle est pas très grande au visage fin encore un peu enfantin, elle est fille unique (peut-être pas, mais je n’ai pas été présentée au reste de sa famille) où trouve elle sa force pour dire « oui » à cet homme ? Elle tourne la tête vers un grand bâtiment qui se détache dans le lointain. Pourtant moi je sens bien que son cœur bat un peu vite, qu’elle sait bien qu’elle part complètement à l’aventure mais elle n’en montre que peu de signe (serait ce parce qu’elle ne me fait pas confiance ??). On l’appelle, elle se retourne, un beau jeune homme se dirige vers elle, il a le visage serein plein de joie dans le regard, une nouvelle vie s’ouvre à eux, ils ne seront plus seuls pour faire face et c’est cette joie, cette confiance qu’ils me partagent. La vie est incertaine, les denrées sont parfois très rares, charpentier ne paye pas très bien mais ils semblent heureux de s’installer ensemble malgré tout.

Alors ça serai ça ? ça serai ça la joie du « oui » malgré l’incertitude ? ça serai ça le « oui » confiant ? « oui » de début d’aventure en bonne compagnie loin de la solitude ? Ils me regardent, je sens qu’ils savent que ça sera pas facile mais je sens aussi qu’ils ont l’audace du « oui ».

Un matin, je recroiserai cette jeune fille une ombre inquiète dans le regard, elle a l’air d’avoir appris quelque chose mais je n’arrive pas à savoir si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle.

Plus tard j’apprendrais que des bruits courts au village, elle aurai trahi le sermon, elle aurai eu un contact avec quelqu’un d’autre que ce jeune homme que j’avais croisé ? Les gens parlent et je crois que c’est ça qui la rends triste, je n’arrive pas à y croire pas elle. Il y a forcément autre chose !

Je n’ai jamais trop su ce qu’il s’était passé vraiment, mais cette jeune femme a vu son ventre s’arrondir et son fiancé l’épouser malgré tout. Un petit garçon naître et leurs maison s’égayer de ses babillements. Je les ai vu continuer d’avancer, même incertain sur le chemin. Je les envie un peu même si ils me disent souvent que moi aussi j’ai le courage de mon « oui », que moi aussi je suis « forte » pourtant moi je me trouve si faible.

Je vous épargnerai le listing de tous les OUI de ma vie, je vous dirai juste que les derniers en date c’est sans doute le « oui » à vos amitiés, ce « oui » du risque de me livrer, ce « oui » à ce boulot, ce « oui » à la suite d’un (bon) berger, ce « oui » de témoin. Je vous parlerai bien de vos « oui » qui me touchent tant, celui de ce jeune allongé samedi au pied de son évêque mais je préfère me taire et vous aimer en silence.

P1010742.JPG

Je vous direz juste que c'est très émue que j'ai dis oui dimanche dernier, à la demande de ces parents, que j'ai dis oui à ce petit bout d'homme en devenir, cette belle joie de partager tant de choses avec lui et ses parents. Je m'engage avec lui et je le fais dans la joie et la fierté. Je le fais avec mes questions, mes peurs, je ne dis pas que ça sera facile mais je pose ce OUI comme une ouverture au monde, une lueur de plus remplie d'espérance.

IMG_1808.JPG

Petit pierre et maman arrive mardi prochain, papa embauche le 9… J’ai hâte de dire oui avec EUX, avec VOUS

Je ne sais pas encore trop si je serai de taille aux plus grands « oui » mais quelqu’ils soient je m’engage à ce que chacun de mes « oui » soit des « oui » fort et clair, des « oui » francs tout autant que mes non seront des non déterminés et honnête .

Que ton OUI soit OUI et que ton NON soit NON !

Et c’est au côté de cette jeune femme , de son mari et de leur fiston que je dirais OUI à ma vie, même devant l’improviste, même devant les évènements inattendus qui me font peur.

Merci à tous pour votre amitié, puissent nos vies être un magnifique feu d’artifice de OUI

dimanche, juin 13 2010

et les paroissiens pompèrent ;)

=>pour ceux qui ne le savent pas voici la façade de ce modèle exceptionnel d'architecture majestueuse comme seul on a su le faireà la mode "après guerre"!!! very beautyful n'est ce pas!!!

parvisStemad__.jpg

Lire la suite...

jeudi, juin 10 2010

pluie et orage contre soleil et chaleur

Qu'on se le dise ça aurai été une journée pourrie, boueuse que personne n'aurait été surpris. Faut dire aussi que c'était pas super bien parti voir même carrément mal-barré, il pleut des trombes d'eau depuis hier pas de nains sorti depuis 3j, la pleine lune samedi, tout le monde en manque de sommeil, naze parce que certains faut le dire sont "usant" (enfants comme adulte).

qu'on se le dise ça aurai dû être une journée pluvieuse somme toute comme elle avait commencé et comme tant d'autre avant elle. ça aurai dû être une journée usante, une de celle où tu rentres et tu comates devant fesse decroûtes en espérant qu'un ami daigne venir comater avec toi (mais en souhaitant secrètement qu'on te foute un paix royale pasque bon l'hérisson est de sorti!). ça aurait dû être une journée remplie de cris, de bêtises de paroles sévères, de désobéissance, d'escalade, d'opposition et de colère ... remarque ça en prenait quand même drôlement bien le chemin. ça aurait dû être une journée de peur de l'orage, où 20mômes hurlent de terreur devant le bruit du tonnerre et les éclaires (et ça a été ça aussi).

Et bien même si ça a été une journée particulièrement dure, particulièrement pompante en NRJ positive et bin voyez vous malgré ça ce fut une belle journée. Et vous voulez savoir pourquoi??? ôO en même temps même si vous vous en foutez et que vous voulez pas savoir j'vous l'dirais quand même na! Et bien j'vais vous raconter une petite histoire (allez 2 parce que j'vous aime bien)

Li*** (2ans) complètement tétanisée paniquée par l'orage refuse d'aller se coucher, mais refuse encore plus de rester seule dans la section. Hurle tout se qu'elle peut. Ma collègue la rassure comme elle peut (et avec une grande efficacité merci à elle) et lui dit que marion (ouai il paraît que c'est moi) restera à côté d'elle, lui tiendra la mais si elle a besoin etc... Efficace car Li*** arrête de pleurer, se calme la main accrochée à mon bras tendu de tous ses membres malgré mes "je suis là, tu n'as rien à craindre" répétés (je rappelle que parfois j'ai du mal à être crédible dans ce genre de cas vu que l'orage et moi on est pas super potes) mais elle s'accroche encore plus l'oreille aux aguets, son regard se pose sur moi (et quel regard!) et ses doigts bientôt se heurtent à ma "bague". Soudain je sens ma nénette se concentrer sur autre chose que l'orage, se détendre tout en sentant son petit doigt qui "joue" avec ma bague. Dans un premier temps rapidement puis de plus en plus calmement elle en profite pour caresser mon bras (bin oui au bout y'a ma main mais ya aussi le bras qui tient tout ça :p ) et soudain je la vois fermer les yeux dans un souflle m'appeler pour vérifier que j'étais toujours là (ouioui chui toujours au bout de mon bras) puis à bout de caresses, de "tournages" de bague elle fait un bisou à ma main et fini par s'endormir accrochée à mon bras et le nez contre mes doigts (et du dit doigt :p ).

C'est des moments comme celui là qui me fait dire que je ne fais pas mon boulot juste pour m'occuper d'enfants mais bon ça c'est une autre histoire. Je me garderai de toutes interprétations publiques, je me contente de savourer cette instant. L'histoire ne dit pas qui finalement a rassuré vraiment l'autre, ni même si ... mais sa confiance est un merveilleux cadeau .

Tout le monde a mal dormi, ils se lèvent de mauvaise humeur, tous un peu irritable (ne parlons pas de nous la matinée en a usée plus d'une), qu'on se le dise la journée promettait de mal se terminer.

Kami*** (bientôt 2ans) (en ce moment enchaîne colère sur colère opposition sur test et le mariage dépote) pendant le repas Kami*** embête ses voisins, les poussent mets les pieds sur la table, cris. Pas de bol Kami*** est à la table de Yayon pas de bol non plus Yayon est pour l'instant plutôt ZEN donc plutôt disposée à garder son calme. KAmi*** multiplie les "prises de risques", multiplie allégrement les "non" et fini par obtenir ce qu'elle cherchait "la beuglante" ! Hurle et nous offre l'un de ses plus beaux spécimens de colère "grrrrroooooossse Colère" sauf que par miracle Yayon réussi à dé-enclancher le machine cri et elle même s'apaiser assez pour baisser d'un ton et parler posément (je rappelle à l'assistance que ce n'est pas inné et que ce qui marche un jour ne marche pas forcément le lendemain ou avec un autre nain) . Kami*** fini seule à table le dos à tout le monde, yayon est énervée mais le cache bien, Kami*** rigole moi aussi fini son repas seule mais dans la joie demande "de la poire siteuplé yayon marci " bref fin du repas on a sauvé les meubles.

Sauf que Kami*** réitère ses expériences et pousse pousse le bouchon jusqu'à l'explosion (contrairement aux idées reçues parfois je suis très rapide) . Fini par obtenir la grosse voix, les grozyeux, l'air méchant d'une yayon en pétard en réponse à son affreuse colère ses cris et ses coups. surprise et clouée sur palce par mes cris elle fini par obéir et venir me voir, s'installe sur mes genoux mais continue de râler, se tortiller puis contrainte elle fini par se calmer et accepte de se déhabiller mais reste en silence (intérieurement je m'empresse de baisser la tension au cas où la tempête reprenne de plus belle). fini par me regarder un vague air triste dans les yeux KAMI***=>yayon est fâché yayon (encore un peu sur les nerfs) => oui yayon est fâchée oui je suis pas contente. C'est n'importe quoi (et accesoirement ça m'énerve de te redire 100fois la même chose) ce que tu fais. KAMI*** (regardant sa soeur jumelle venue faire sa commère) =>yayon fâché, KAMI*** est pas gentille.

kéya s'en mêle=>vi é coquine kami*** (je renvoie la frangine illico presto avant que Kami*** qui apprécie que moyennement le sermon de sa soeur lui en colle une)

yayon (en mode fonte parce que non je refuse qu'elle croit "ça")=>Kami*** je suis fâchée car j'ai dû te reprendre pendant le repas, parce que tu as dérangé les copains qui voulaient manger tranquille. Je suis fâchée parce que tu désobéis et que tu n'écoutes pas ce qu'on te dit.

Kami***=>regard qui dit "ouai enfin c'est pareil quand même t'es fâchée donc je suis pas gentille et donc je suis méchante et donc..." STOP

yayon=> regarde moi Kami*** (non!et détourne la tête) Kami*** regarde moi (non! fronce le nez sans que ça va tomber mais fini par croiser mon regard) Kami*** regarde moi s'il te plaît (ahhhh ce mot magique!) Je ne suis pas en colère parce que tu n'es pas gentille, ça ne m'amuse pas de devoir te crier dessus, ça ne m'amuse pas de me fâcher. Tu es une petite fille très gentille et qui sait très bien nous le montrer mais là tu dois comprendre que tu ne peux pas tout faire. Tu le sais à la crèche comme à la maison il y a des limites et nous (adultes papamaman) on sait ce qui est bien (bon) pour toi et c'est nous qui auront le dernier mot pas toi. Tu comprends?

Kami=>vi (pas sûr c'te affaire là)

yayon =>ça t'as servi à quoi ta colère? tu as eu le droit de manger les pieds sur la table? (kami : NON) Tu as eu le droit de jouer avec les copains? Kami: NON Tu as aimé être toute seule dans ton coin alors que l'on chante avec les copains? NON Tu vois tu as juste réussi nous faire passer à toi, moi et aux copains un moment difficile sans aucun plaisir. Tu as le droit de pas être d'accord, tu as le droit de ne pas avoir envie de ce qu'on te demande au moment où on te le demande mais ce n'est pas toi qui décide, (moment litigieux où je dois expliquer que c'est l'adulte qui décide sans laisser croire que l'adulte peut avoir tout pouvoir sur l'enfant hummmm) je te demande de venir te déhabiller pour ensuite aller te changer et te coucher et je n'ai pas envie pour ça de te punir. Tu es d'accord pour qu'on arrête de crier et se fâcher, qu'on reste dans le calme avec les copains? (ah oui parce que entre temps bien sûr je l'avais prise entre 4yeux un peu en retrait des copains)

Kami***=>Vi ! lonnnnggg silence ... Pardon mayon! (se jette à mon cou et là j'me demande qui de nous 2 va pleurer elle de la leçon qu'elle vient de recevoir (et quelle s'empressera de ne PAS mettre en pratique un autre jour) ou moi pour ce petit mot de rien du tout, ce petit mot qui efface tout et cette belle leçon d'humilité partagée dans l'épreuve.)

Gros câlins, beaucoup de bisous pour chasser tout ça! un pardon ne se refuse jamais peut se repousser si trop dur à accepter (en argumentant) mais ne se refuse jamais (enfin dans la limite du possible) sinon comment après lui apprendre à demander et donner ce pardon???

Kami*** a compris (en demandant pardon elle me l'a montré) Kami*** refera des colères mais se butera aux même limites et au même discours (enfin avec moi) Kami*** sait que je peux être douce, calme et posée mais elle sait aussi que je peux me fâcher et ne pas céder (faut juste avoir la force de redescendre en pression et ça pffffiou j'ai souvent du mal!). Kami*** nous montrera encore son panel de bêtises mais je crois au fond de moi qu'elle retiendra la leçon un jour et que cela la construira.

Yayon a appris encore une fois la beauté de la patience si hardue à mettre en pratique mais ça l'empêchera pas de crier les heures suivantes. Yayon aura aussi appris que sisisis c'est possible de se calmer et parler dans le calme de tout ça et d'argumenter avec "justice". Yayon aura appris un peu plus sur le "pardon" sur la "réconcilition" et l'orgueil (dans le cas contraire) et Yayon savoure la confiance et l'amour merveilleux de ces enfants.

MERCI Kami*** pour cette belle leçon!

Que ceux qui me trouvent formidable se rassurent ça n'a pas marché avec Sel** et j'ai dû passer le relai sous peine de la faire passer l'aprèm' à table juste parce qu'elle est buté et que moi aussi (et que c'est une princesse à la maison et que ça a le don de m'énerver) . ça ne marche pas à tous les coups mais ça me conforte dans ma conviction que mon métier n'est pas fixe que j'ai toujours à apprendre d'eux, sur moi, sur eux. Que nous avons à vivre ensemble et qu'ils sont près à tout accepter du moment qu'on leur apporte une argumentation censée. Je ne suis pas formidable, j'essaye juste de faire mon métier le plus en accord avec l'enfant son histoire sa famille, la mienne (d'histoire) mon humeur du jour, celle des autres... c'est une alchimie délicate pas simple à doser et le fait que je me mette en colère montre bien que rien n'est jamais acquis. Alors non je suis pas formidable, je suis juste une jeune fille qui essaye d'étayer des enfants, qui essaye d'appliquer ce en quoi elle croit et qui essaye d'être là pour eux au service! Je suis pas formidable mais je fais ce que je peux avec les moyens qu'on me donne et c'est pourquoi++__ [je refuse d'accepter que l'on passe à 1 pour 12enfants!!!! |http://www.pasdebebesalaconsigne.com/|fr]__++

ça aurai dû être une journée pourri mais le soleil est revenu et on a pu (enfin) les sortir dans le jardin; ça aurait dû être une journée éreintante, usante et ça l'a été mais ce soir dans ma boîte aux lettres j'ai trouvé une lettre de ma marraine de coeur et dedans il y avait une grosse cargaison d'amour, des nouvelles de Servane et des enfants, un bonjour à transmettre à Hathi ;) et une phrase toute bête "Je suis rassurée que tu ai pris cette décision.Je te souhaite de tout coeur de trouver l'âme soeur ou la vie religieuse. Je ne te vois pas rester seule..." et une pluie de larme! Oh comme elle me connaît bien. Oh comme je l'aime!

Qu'on se le dise ça a été une journée pourrie mais un peu ensoleillée tout de même. D'ailleurs là j'vous dirais bien que CE FUT UNE BONNE JOURNEE riche en émotion certes mais belle quand même.

Belle fin de journée à tous! et merci à ma volée de pioupiou pour leurs confiances leurs amour, la reconnaissance (ou pas) de leurs parents. Merci à vous de m'entraîner davantage sur la route de l'apprentissage et faire de mon métier qu'il soit si vivant et si beau!

vendredi, avril 2 2010

Silence ça CROIX !

pour le moment vous vous contenterez de PICASA pour les tofos! ;-)

Lire la suite...

lundi, mars 1 2010

Mon église EST l' Eglise!

parvisStemad__.jpg

Lire la suite...

samedi, décembre 26 2009

Florilège de photos pour noël

et petit bilan 2009 ^^

Lire la suite...

lundi, novembre 23 2009

Glorious fort et vert

Glorious2.jpg

Ouahahhhhhh ça y'est je me pose un peu de ce WE intensif beau et si riche en rencontre.

GLorious et moi c'est une grand histoire de "fans" qui a commencé il ya plusieurs années déjà. On peut dire que ça a commencé avant la sortie du 1er CD je pense... Donc a proximativement 2002??? Ouahhh bin on est en 2009 ça commence à faire!

Tout ça à cause d'un petit (ouaiiiii je l'sais bien que t'es l'plus grand le plus fort et que... mais bon ^^ laisse moi raconter mon histoire!) séminariste de campagne perdu au millieux des champs boueux d'Ars ( je lui doit aussi EXO et le lapin bleu entre autre :-$ ). Séminariste Lyonnais et donc assez concerné par le cas Glorious en fait!

Cette rencontre est arrivée en plein post JMJ, post "effusion de l'esprit ST" dû à ma confirmation "récente" et ma promesse guidouille tout aussi "récente" (puisque je l'ai fait déjà cheftaine ^^). Tous ces désirs de témoigner, d'enflammer le monde de ma "nouvelle" découverte, toutes ces envies de construire du neuf sur une nouvelle façon de voir ma foi, plus dynamique, plus joyeuse, plus "jeune" quoi. C'est arrivé un peu dans ma période "je choisi ma vie", premier choix d'adulte, départ sur Paris (et Paris ça c'est de l'aventure, ce fut pas que du beau mais je pense que ça m'a beaucoup construit!) , vie autonome genre toussa toussa ;-) .

Alors oui à l'époque c'est un cadeau qui tombe à pic, je l'emporte dans mes bagages et loin de ceux que j'aime, perdu au milieu de la jungle parisienne, étrangère à tout mais bien décidée à en découdre, déjà aimée par une famille vraiment super (et des petites naines que j'aime toujours aussi fort!), ce CD a mis un certain parfum de nouveau, de bénédiction, des rythmes un peu inconnu mais qui déjà m'entraînaient ailleurs! C'était l'époque où Aurélien n°3 de la fraternité (enfin le plus agé des trops aussi) était aussi de la partie.

L'album Libre est arrivé plus discrétement chez moi, sans trop faire de vague (et j'avoue le redécouvrir vraiment maintenant), un peu comme on retrouve des amis, naturellement mais bien là quand même. Je les avais vu une fois en concert, on est en 2003, je suis en plein changement entre départ d'un endroit et nouveau challenge. Je quitte Paris, pour y revenir quelques mois plus tard. Ils traînent toujours dans ma discothèque, ils ont une place de choix, je rêve déjà de les revoir en "concert" mais je deviens petit à petit plus "adulte" je me calme :-$ .

Puis en 2005 (je pense???) Cédric me fait un cadeau magnifique (outre son amitié), il m'emmène à l'une de leurs soirée à la paroisse St François de Sales à Paris où il fait parti du service de sécurité. Je vis ma première toute première soirée de louange avec les frangins Pouzin, c'est un moment de grâce, très peu de temps avant la sorti du single "une vie pour une génération". Je vis un moment fort particulier en post soirée

IMG_0078.JPG

ça avait l'air super intéressant ce dont on parlait (euhhh JMJ Cologne je pense :-$ )

IMG_0079.JPG

lalalalalala je me la pète grave là ;-)

Je suis consciente à l'époque de vivre un moment particulier mais leur simplicité, leurs gentillesse de jeunes comme toi et moi fait que je vis ça juste comme un verre de l'amitié, un partage d'une soirée "banal", qui aurait cru en voyant ça que c'est eux sur la scène qui nous ont porté et accompagné dans la prière juste avant?

JPII est parti intercéder là haut pour nous, je me sens un peu "orpheline" malgré tout, je squate le foyer de la communauté du Chemin neuf, je vis des moments magiques qui vont me guérir de bien des choses, je rencontre des gens formidable, d'une diversité et d'une richesse incomparable, EXO et Glorious sont régulièrement à fond dans la cuisine du foyer.

Puis je repars, toujours Glorious dans mes bagages, les faisant connaître à qui le veux, tu deviens fan toi aussi, et toi aussi d'ailleurs ;-) . On se construit doucement côte à côte toujours loin mais finalement si proche dans la prière. "des ombres et des Lumières" sort en CD, on vous sent blessés, en pleine recherche. Je sens que ces jeunes si enflammés se posent des questions mais le font avec nous comme tout à chacun. Ce CD arrive aussi à un moment où moi aussi je me questionne, le feu de ma confirmation s'est essouflé depuis un certain temps, des changements ont eu lieu dans ma vie (des bons et des moins bons), j'ai quitté Paris, la Roche s/yon et vient de débarquer à Nantes. Je retombe par hasard sur le blog du lapin bleu (lui ce même lapin qui des années auparavant m'avait enflammé de sa joie ), je "revis", Toi tu décides de vivre ce concert avec moi, l'annulation sera pour nous une blessure autant que pour vous les garçons. Glorious fait une pause, je la fais dans l'ombre de la prière avec vous.

2008=>J'ai beaucoup reçu cette année là, trouvé des amis d'une richesse sans nom, rencontré et partagé, liant ainsi des liens qui sont aujourd'hui ceux qui me portent et me font vibrer (Toulouse, Paris, PAU) . J'ai gagné un frangin (il se reconnaîtra) et là tout d'un coup, le feu qui couvait brûle de nouveau (le changement je pense s'est fait courant 2007 discrètement là encore dans la douceur de l'amour paternel de Dieu, Jésus oeuvre si délicatement. ) . Je décide, de vivre dans ma paroisse. Je reçois sans condition cette paroisse dynamique et pleine d'enfant à ras bords. Je me réconcilie avec la communauté de l'emmanuel (merci le jubilé à paray-le monial avec en famille ;-) hihihi où j'avais flirté avec la com' ) et je prends sans condition. Je chemine avec toi, tu me guides et doucement me fait revenir chez moi pour m'y impliquer davantage. Tu travailles avec moi cette réconciliation particulière et avec moi toujours tu te réjouis du cheminement parcouru. Glorious revient (sans Aurélien entre autre ) et se lance dans un nouveau projet, j'ai un peu peur, ça vient perturber mes habitudes mais a postériori c'est une évidence, c'est là leurs place, dans nos paroisses qu'ils sont appellé (et je dis pas ça pour qu'ils reviennent ^^), C'est à Lyon que nées dans le berceau de leurs "enfances" cette idée un peu folle mais finalement très porteuse de "soirées de louanges.

Je peste tout ce que je peux de ne pouvoir vivre ça, je les envie secrètement ces Lyonnais. Génération louange sort dans les backs, un rien de jalousie et un cadeau d'union de prière formidable. Je découvre que ce CD vient suplomber celui qui était mon préféré le numbeur ouane. Le vent de l'esprit St souffle et souffle fort!!!

Tout ça nous amène à il ya quelques mois, de déchirures en déchirures, de délivrances aussi, je remets à fond génrétion louange, je les emmène même sur le trajet du boulot, je puise "égoïstement" la force qu'il me manque parfois. Je remets aussi des ombres et des lumière, je pleure pour le coup car il colle tellement avec ce que je vis! J'ai mes habitudes à Ste Madelaine, je me prépare à prendre ma place, remplir ce vide qu'il manque. Il me manque le SERVICE si cher à mon coeur et pour moi si nécessaire à ma construction. Je ne sais pas la forme que ça prendra (et je sais toujours pas... jeudi j'en saurai peut-être plus) mais je prie bien résolue à aller au bout de mes peurs. Puis mon regard s'arrête en sortant de l'église sur une affiche (sur un panneau que nous avons tous dans nos églises ;-) ) et quelle affiche!!! je m'arrête estomaquée, sous le coup d'une nouvelle qui m'en a fait pleuré de joie tellement le cadeau est beau!!! Je relis, relie et relis encore ...

Notre WE à Pontmain se préparait, j'étais en train de faire mon deuil de ces retrouvailles (et pourtant Dieu sait que c'est à partir du moment où j'ai accepté de ne pas venir qu'il m'a donné de pouvoir partir!!! ) et rageait intérieurement car je sentais que tu étais un peu déçu mais finalement ce fut toi le grand absent !!!

Je rentre chez moi, j'ai le coeur qui bat, les mains qui tremblent... après une longue errance, une chemin de croix particulier voilà que Dieu me fait un cadeau merveilleux, un cadeau que je n'ai jamais osé demandé tellement il était improbable et pourtant il était là devant moi et je n'avais rien d'autre à faire que le recevoir GRATUITEMENT. Glorious viendrai à Ste Madelaine et ça ça c'était de la grandeur de l'amour de Dieu. Soudain je ressens cette chaleur au creux du ventre, même si je l'ai toujours su, je l'expérimente de nouveau. JE SUIS AIMEE DE DIEU, tellement aimée que j'ai envie de le partager. Ce fut toi et toi (qui va m'accompagner ce soir là ) qui en feront les frais. Votre joie me comble, toi de Toulouse me réclame les photos et me béni d'avance de toute ton amitié. Tu dois bien rigoler en lisant ces lignes ( une lueur de fierté aussi parce que je te connais et que cette chaleur au creux du ventre, cette expérience est une grâce à l'état pur à laquelle tu m'as préparé plus ou moins consciement toute cette année ;-) et je l'avais déjà vécu à Toulouse à tes côtés et ceux qui était à la com' à ce moment en 2008 souviens toi ) .

la_foi_dans_ma_vie3.jpg

Et voilà, on y est, je ne réalise toujours pas qu'ils vont être là en bas de chez moi, que nous allons partager ce moment unique.

__vient_esprit_St__.jpg

Puis on se plonge dedans, on prie, on rejoint de nouveau côte à côte les bras du père l'espace d'une soirée. Je vous retrouve et je le fais avec une joie particulière (d'autant que je le fais avec toi ;-) hihihi) . Je me suis construis à vos côtés, avec le recul Glorious a cheminé avec moi, vous avez cheminé avec moi, votre route est un peu la mienne. Ce sentiment de proximité malgré la distance soudain balayé l'espace d'une soirée. Le miracle de l'intimité d'une prière à 650 personnes, un défi fou et pourtant ...

Soudain, je vous retrouve plus enflammés encore qu'à St françois de sales, je reçois ce témoignage particulier et soudain ce soir je re choisi de VIVRE ma foi !!!!! Je revis mes premiers choix d'adultes, je regarde mon chemin et j'en savoure la grâce particulière, plus aucune croix ne peut effacer la grâce de la gloire à venir ;-)

La musique n'est qu'un outil, on est là pour la même raison, comme on est là avec des amis, comme on se retrouve après de nombreuses années. Les petits couacs on les pardonne parce que nos humanités sont remplis de couacs en tout genre et que ce soir le plus important c'est LUI ! QUe l'on est tous frères et que l'on n'a qu'une envie le dire haut et fort !!!

Les fruits vont être beaux et ils vont nous porter encore un certain temps (jusqu'à la prochaine fois certainement :-$ lalalalalaal très vite j'espère! on se retrouve l'an prochain ??? ). Je reprends la route, je pense à tout ça, à ma route passée, à celle déjà parcourue ces 2 dernières années et à celle qui s'ouvre maintenant dessuite. Je prends, je savoure, je loue, j'avance confiante que si ce cadeau a pu m'être donné TOUT est possible !!!!

JAM2.jpg

Allelouiaa.jpg

On reprends la route ensemble comme finalement tout le long de ces 7années passées, on se connaît pas mais c'est un peu comme si quand même. On prie les uns pour les autres et on grandi dans la foi !

Pouzin_Twin.jpg

Je vous souhaite encore de belles années de cheminement, j'accompagnerai non pas en fan hystérique mais en amie, qui regarde un soupçon de fierté, de joie, d'intime partage ces moments purs qui sont les vôtres et un peu les miens aussi.

team_glorious.jpg

Merci à toute la team Glorious et particulière à vous les frangins Pouzin parce que c'est votre appel qui enflamme le notre et que c'est la grâce particulière de cette communion de prières qui nous tient et nous fait grandir.

Merci à mon n'hathi d'avoir relevé le défi de vivre ça avec moi, mon compagnon de route silencieux mais si "fort" malgré tout ;-)

Merci à TOI, toi qui était là avec nous, toi mon frère, mon seigneur et mon maître; Toi qui m'aime avec tant d'amour que parfois je ne vois pas !!!

Merci à vous, vos intentions de prières portées particulièrement ce soir là au pied de la croix venant rejoindre celles de plus de 600 personnes.

Merci aux jeunes de Ste Mad' pour leurs déterminations et leurs désirs de partager ce moment de Louange! Sans vous tout ça n'aurait sans doute pas eu lieu!

PICASA POWER !!!!

Je vous aime fooooooorrrt!!!!

lundi, septembre 14 2009

Sonnent les cloches (avec une grosse pensée pour ceux dont c'est la fête communautaire aujourd'hui)

Bon bin voilà! chui pas sensée avoir le temps pour écrire un billet mais l'événement ce doit d'être relayé c'est comme une naissance on a envie de la partager avec tout le monde (même ceux qu'on connaît pas )

Les Sacristains nous ouvrent les portes de la sacristie avec quelques heures d'avance et ça donne "au large avec vous"

Pourtant ça fait des semaines que via Fesse de bouc , on nous annonce la chose (même la Croix s'y est mis ) et ce qu'on a pu croire comme une blague les premiers jours du relais des sacristains qui sonnent les cloches le 14 se révèle un beau trésor de partage, une initiative d'évangélisation, une équipe du tonnerre et un lieu de squatage assuré.

Ah! ils ont du bien rigoler quand ils nous voyaient relayer l'info sans savoir de quoi il en retournait vraiment, même moi je rigole bien quand je relis mes com et franchement hein avouez ça devait être dur de tenir les derniers jours sans tout nous dire ;-)

Merci à tout l'équipe de "sacristains.fr"

Le Chafouin Koz Edmond Prochain Marc Favreau Jean-Baptiste Maillard David Lerouge Jean-Baptiste Balleyguier Emmanuel Pic Armagilius Sylvain Brison

Certains sont déjà dans mes liens (et les pauvres s'en mordent parfois les doigts face à mes vagues de commentaires ^^) d'autres pas encore mais c'est avec joie que je vais les découvrir (et les faire découvrir) plus "sérieusement" au fil des lectures, au fil des rencontres dans la sacristie entre 2 billets.

Ce blog me plaît déjà beaucoup de part sa vocation, de part son originalité, de part sa diversité, de part la joie qu'il irradie. ça buzzz sacrément ce matin!!!! je vous souhaite pleins de visiteurs, pleins de partages, pleins de sujets à nous publier, pleins de grâces !!!

Belle route à vous tous!

et millions de merci de nous embarquer avec vous!!!!!!

mardi, juillet 7 2009

parce que hein ya des fois ça vous tombe dessus sans crier "garrreeeuuhhh"

coucou tout le monde!!!

bon voilà ça y'est je quitte sans trop de regrets le clan des remplacentes pour rentrer dans le clan des possesseurs du St graal (ou presque) j'ai nommé le CDI

Pour ceux qui apprennent ça par mon blog, petit récapitulatif ici , ici

Cela signifie donc que je vais être embauchée par la Mairie de Nantes pour une année de stagiairisation (évaluée régulièrement au court de l'année) et une titularisation si tout va bien (ceci dit hein là sans vouloir me jeter des fleurs le plus gros est fait! ) et donc un CDI !!!!

C'est la fin de 3ans de galères, d'incertitudes, de peurs (enfin maintenant c'est plus les même); J'ai juste envie de remercier chacun d'entre vous, mes parents, toi , toi, toi , toi , toi , toi , mon frère de coeur, ma soeur d'anniv', mon frère de communauté, ma lili, mon n'hathi , mon autre , mon équipe de crech-plein l'dos et sa directrice sans qui je ne serai sans doute pas arrivée là, pour vous parents qui m'accordez votre confiance et vous les enfants sans qui mon métier ne serait pas ce qu'il est et pour tous les autres que je ne cite pas mais qui sont très présents là dans mon coeur et dans ma vie, pour vos prières, vos encouragements, vos soutiens, votre présence, vos rires vos espoirs et votre foi en moi et en mes capacités professionnelle. Une page se tourne mais il reste tant à écrire.

Tout d'un coup je me sens plus adulte, plus grande, comme après avoir emménagé dans mon apart' (le premier du nom) et comme toute première fois je sais que je m'en souviendrai toute ma vie!!! ;-) youuuuupiiii tralalalala j'grandi !!!

@toi mon coeur => c'est un peu ta victoire à toi aussi, c'est un peu pour toi aussi, il nous reste tant à construire, je crois en toi, en nous. Je crois qu'un jour nous arriverons à destination. Je crois en ta réussite et je me réjouie à l'avance avec toi. Puisse Dieu nous guider et nous aiguiller sur ce chemin pour nous donner la force de construire ce chef)d'oeuvre dans la plus grande vérité et union. puissions nous avoir la force de nous donner le mal necessaire pour DURER!

Ce WE nous allons fêter beaucoup de choses, dont 2 contrats de boulots signés ou en voie de... hein mon n'hahti et où mieux qu'auprès de ma soeur de ciel et de ma Ste Patronne pourrions nous mieux trouver refuge?

j'ai une pensée émue pour mon frère lapin sans qui aujourd'hui j'aurai dû mal à oxygéner ma foi ;-) et sans qui je ne pourrais envisager un séjour Toulousain ;-) bientôt bientôt on y croit fort en attendant plaise à Dieu que ton camp se passe bien et que les jeunes nous rende notre lapin en un seul morceau ;-)

j'ai une pensée pour toi qui débarque sur mon blog, qui ne me connais pas et te dit que non décidément ce blog n'a rien de bien intéressant mais qui lit quand même on sait jamais MErciiiiiii car c'est toi qui fait ce blog alors n'hésite pas à me laisser un ti-mot j'aime bien qu'on me dise son avis, son ressenti sur ce qui paraît sur ce blog.

J'ai une pensée pour ma paroisse qui sans le savoir me porte beaucoup beaucoup même si je me fais discrète et excelle dans l'art de passer inaperçue. ^^ regarder ensemble dans la même direction (moi chui pas une adepte des regards fixés sur moi ;-) mais sur ce coup là chui pas la seule ;-) hein David ^^)

J'ai une pensée émue pour vous là-haut qui devaient être drôlement fières, avec des anges pareil rien ne peux arriver ;-)

je voyage

A l'heure où vous lirez ces lignes, j'aurais rempli mon dossier administratif à la Mairie, j'aurais l'officialisation de mon début d'embauche le 31 août , j'aurais sans doute aussi la réponse de ma direction concernant les conditions de ma démission de mon boulot actuel, peut-être que j'en dirais plus (ou pas) mais ce qui est sûr c'est que soudain tout prend une tournure nouvelle!!!! et j'aime ça (même si j'ai jamais été très douée pour les départs et que bon hein on sait ce qu'on quitte mais pas là où on va atterrir ;-) .

Je confirme juste que ça y'est j'ai signé, que je serai dans une GRANNNDE structure ( :-$ ) et que c'est au nord de Nantes dans ce qu'on appelle un quartier "..." mais bon hein les enfants restent les même :-$ On appelle ça un nouvel apostolat chez moi ;-) hihihihi. Bon voilà ça y'est c'est fait , j'ai plein de démarches et de contact à prendre ( voir pour le bug de mes congés, médecine du W, le comité d'entreprise de la mairie, la crèche où je vais aller, mes anciennes collègues pour fêter ça...) mais bon hein faut c'qui faut!!!!

J'ai encore du mal à réaliser, que je vais repartir de 0 (ou presque) que ça y'est je vais me stabiliser, que je vais les quitter prochainement mes ptits nains, que j'vais atteindre un but alors qu'un autre se profile à l'horizon et du coup hein j'ai bon espoir pour le voir se réaliser ;-)

Je vous remercie encore tous même si j'ne ai sans doute oublié, je vous porte dans mon coeur et mes prières!!!

ps:je rempli ce fameux dossier le jour où ça fait 2ans ( ce jour si particulier ;-) lol ) j'en suis certaine c'est un signe et quel signe!!! ça va changer j'en suis sûr, nous n'avons pas vécu tout ça pour rien ;-) et avec cette magnifique surprise que ta présence en cette occasion bin je suis une femme comblée et l'espace d'un instant tous les combats se mettent en veille! Qu'on me laisse sur mon nuage, juste pour ce soir c'est jour de fête!!!!

Je confie à mon tendre St Joseph les recherches de ma bergère, de mon tilu, de mon n'hathi, de toi mon tendre amour, la VAE de mon boulette préférée, pour le concours de son tendre mari , pour les BB à venir et pour tous les autres!!!!

pleins de bisous à tous

vendredi, juillet 3 2009

bip biiiip (ché fait mieux l' bip que l'coyote ;-)

beaucoup de choses sont en train de bouger, beaucoup trop

mais en attendant pour l'anniversaire de mon pti frère j'voulais mettre une tite chanson qui résume bien combien j'l'aime ;-) combien je VOUSS aime les gars et combien ce ZOO me manque finalement ça mettait de l'ambiance ;-)

merci Seigneur pour cette famille avec le bon et le moins bon mais parce que de l'amour yen a à revendre!!!!

kdo anniv souris.gif

comme je réussi toujours pas à insérer de la musique... il est grand temps que je sois en vacances tiens sur ce coup pour me pencher sur la question

le ZOO

et vive david Sire ;-) mdr

- page 1 de 4