Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, novembre 20 2011

dring dring! vous avez demandé les urgences?

Hier je tombais grâce à ma geek atitude sur un texte (merci la page FB de l'1visible ) prescivant les N° d'urgences à avoir par devers soit au cas où. Et comme je suis très joueuse (comment ça zavez pas remarqué?ôO), surtout en ce moment (je sais pas si c'est le fait d'avoir le nez dans le terrier pour faire du tri, mon livre "question interdite" de Brunor en cours, mes noeuds aux neurones pour ce p***** de calendrier liturgique (mais pour apprendre un truc aux enfants il faut le connaître un peu soit même aussi tout ce que je peux vous dire c'est que l'année prochaine sera plus que particulière) mais toujours est il qu'hier j'étais d'humeur joueuse (ou comment me faire ouvrir la bible.)

voici le texte reçu ^^

Numéros d’urgence

Si vous êtes triste, composez *Jean 14 Si les gens parlent contre vous, composez * Psaume 27 Si vous êtes énervé, composez * psaume 51 Si vous êtes inquiet, composez * Matthieu 6,19-24 Si vous êtes en danger, composez * Psaume 91 Si Dieu vous semble loin, composez * Psaume 63 Si votre foi a besoin d’être fortifiée, Composez * Hébreux 11 Si vous avez peur, Composez * Psaume 22 Si vous êtes dur et critique, composez * 1 Corinthiens 13 Pour connaître le secret du bonheur, composez * Colossiens 3, 12-17 Si vous désirez la paix et le repos, composez * Matthieu11, 25-30 Si le monde vous semble plus grand que Dieu, composez * psaume 90.

J'ai trouvé ça tellement drôle que je me suis dit que j'allais le placarder chez moi mais avant il fallait que je saches! Il fallait que je cède à l'appel! Il fallait que je lise! Alors comme je m'ennuyais (tout le monde sait combien le samedi j'ai tellement pas assez de choses à faire que j'en rajoute. Plus on est de fous plus on riz (-au-lait) !)

Et vous savez quoi? Et bin j'ai tout bien lu, j'ai trouvé ça encore plus sympa de chercher une phrase, un verset qui répondent à l'Appel. La feuille imprimée est sur mon placard (où comble de l'humour, elle est en dessous des n° d'urgence (sos medecins, les pompiers, EDF, samu...) une manie chez moi pouvoir gérer toutes situations d'urgences ^^) mais je pense que ça valais le coup de vous le partager aussi. Ce qui est fort, c'est que Dieu sait vraiment par quel bout me prendre, je n'aime pas ouvrir ma bible, ce n'est un secret pour personne. Pour moi depuis toujours c'est un répulsif puissant, j'ai toujours eu du mal, combien de migraines j'ai eu en essayant de décrypter ce "livre-bibliothèque" ? Et pourtant j'aime lire, chez moi les livres ne se lisent pas mais se dévorent! Le lapin bleu arrivait à me la faire ouvrir pour jouer à ça (bon bah vous aurez pas le lien COOOOLUS pourquoi je trouve pas de lien vers tes lapins animés?) , les "longues" heures d'adoration m'ont donné le plaisir de lire ma bible quand je ne savais plus trop "quoi faire" (ouioui oups), (surtout le nouveau testament hein pasque l'ancien faut pas trop m'en demander non plus ôO), merci les annotations en fait.

Mais ne rêvez pas c'est loin de suffire, ma bible prend toujours la poussière sur mon étagère. On ne peut pas avancer sur tous les chemins à la fois, ça me fais juste sourire de voir que c'est LUI qui a eu à ce moment là le dernier mot. Et c'est avec beaucoup de joie que j'ai pu retomber sur 2 de mes passages phares! ces 2 phares qui ont depuis un certain temps déjà éclairé ma nuit. Puisse ces numéros d'urgence nous accompagner, nous sortir de la nuit, des épreuves, des interrogations et puis même si ce n'est pas le cas, même si parfois on perdra quand même le réseau et que la connection ne se fera pas et bien moi hier j'ai ouvert ma bible, j'ai lu, je me suis laissée touchée et j'ai choisi une phrase à retenir de tout ça.

(et puis ça m'a juste rappelé combien St Paul m'avait touché à Rome et combien St Pierre allait m'accompagner cette année ^^ de grands et beaux projets de lectures)

DEO GRACIAS !!!

Numéros d’urgence

  • 

Si vous êtes triste, composez *Jean 14


« que votre cœur ne se trouble pas ! Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi » Jean 14,1

  • Si les gens parlent contre vous, composez * Psaume 27

« Dieu est ma lumière et mon salut de qui aurais je crainte » Psaume 27,1


* Si vous êtes énervé, composez * psaume 51


« pitié pour moi, Dieu en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché » Psaume 51,3

  • Si vous êtes inquiet, composez * Matthieu 6,19-24


« La lampe du corps c’est l’œil, si donc ton œil est sain, ton corps tout entier sera lumineux » Matthieu 6,22

  • Si vous êtes en danger, composez * Psaume 91

« Le malheur ne peut fondre sur toi, ni la plaie approcher de ta tente ; il a pour toi donner ordre à ses anges de te garder en toutes tes voies »Psaume 91, 10-11


  • Si Dieu vous semble loin, composez * Psaume 63


« Dieu, c’est toi mon Dieu, je te cherche. Mon âme a soif de toi » Psaume 63, 2

  • Si votre foi a besoin d’être fortifiée, Composez * Hébreux 11

« Hors la foi est la garantie des biens que l’on espère, la preuve des réalités qu’on ne voit pas » Hebreux 11, 1


* Si vous avez peur, Composez * Psaume 22


« Ne soit pas loin, proche est l’angoisse, point de secours ! » Psaume 22, 12

  • Si vous êtes dur et critique, composez * 1 Corinthiens 13

« La Charité est longnanime ; la Charité est serviable ; elle n’est pas envieuse ; la Charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas d’orgueil : elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ; elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité. Elle excuse tout, croit tout , espère tout, supporte tout. Corinthien 13, 4-8


* Pour connaître le secret du bonheur, composez * Colossiens 3, 12-17

« Ce serviteur du Christ Jésus, ne cesse de lutter pour vous dans ses prières, afin que vous teniez ferme, parfait et bien établis dans tous les vouloirs divins »

  • 
Si vous désirez la paix et le repos, composez * Matthieu11, 25-30


« Venez à moi vous tous qui peinez et ployez sous le poids du fardeau, et moi je vous soulagerai. » Matthieu 11, 28

  • Si le monde vous semble plus grand que Dieu, composez * psaume 90.

« Fais nous voir comment compter nos jours, que nous venions de cœur à la Sagesse » Psaume 90, 12

Bonne lecture à tous!

belle journée du Christ Roi! et que l'Esprit Saint accompagne tout particulièrement nos 21 confirmants du jour; Bon allez c'est pas que mais faut que je retourne à mes photos moi ^^

jeudi, novembre 3 2011

petit cadeau du soir ESPOIR (parceque je vous manque hein avouez ?)

Tout d'abords un grand MERCI au sale môme qui m'a envoyé ce texte, il sait combien je vais le méditer et le surméditer (surtout en ce moment). Mais t'as aussi le droit de l'appliquer à toizaussi ça peut servir ;-) c'est bon à partager, un soleil comme ça. Tu vois comme quoi et bin on a beaucoup à recevoir de l'autre quelque soit l'age! merci!

(et merci à mon pote lapin encore une fois sans le savoir de venir encore et toujours illuminer mon quotidien pour cheminer)

la_foi_dans_ma_vie9.jpg

PETITE HISTOIRE DE ROCHER, DE CABANE, DE POSITIVE ATTITUDE

Il était une fois un homme endormi dans sa cabane, un soir. Tout à coup, sa chambre se remplit de lumière et le Seigneur lui apparut et lui dit qu’il avait un travail à lui confier. Il lui montre alors un gros rocher et lui explique que son devoir consistait à pousser les rocher de toutes ses forces.

Et c’est ce que l’homme fit. Pendant plusieurs jours il a travaillé dur, du lever jusqu’au coucher du soleil, poussant avec toute son énergie, son épaule plaquée contre la paroi massive du rocher. Tous les soirs, lorsqu’il rentrait à sa cabane, complètement épuisé et meurtri, avec le sentiment que cette journée s’était écoulée en vain.

Voyant que l’homme montrait des signes de découragement, le Diable décida d’entrer en scène, soumettant des pensées dans son esprit telles que « Pourquoi te tuer à la tâche ? Tu ne parviendras jamais à le déplacer ce rocher ! », ou « Mon gars, tu es ici depuis un long moment déjà et tu n’as même pas égratigné la surface ! », donnant ainsi à l’homme l’impression que sa tache était impossible à réaliser et qu’il était lui-même un serviteur indigne et inefficace, parce qu’il ne parvenait pas à bouger le gros rocher.

Ces pensées découragèrent l’homme qui commença dès lors à relâcher ses efforts. « C’est vrai après tout, pourquoi me tuer à la tâche ? », « je vais simplement y passer le temps nécessaire avec le minimum d’efforts et ce sera bien assez » et c’est ce qu’il projeta de faire, avant de décider d’en parler au Seigneur. « Seigneur, dit-il, j’ai travaillé dur et longtemps à ton service, en employant toutes mes forces pour faire ce que tu m’as commandé, et je ne suis même pas parvenu à bouger le rocher d’un millimètre. Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi ne puis-je y arriver ? ».

Avec compassion, le Seigneur répondit « Mon ami, lorsque je t’ai demandé de me servir et que tu as accepté, je t’ai dit de pousser le rocher de toutes tes forces et c’est ce que tu as fait. Je n’ai jamais mentionné que j’attendais de toi que tu le bouges ! du moins pas tout seul. Ta tâche était de le pousser. Et maintenant tu viens à moi, tes forces sont épuisées et tu penses avoir échoué, tu es prêt à abandonner. Est-ce vraiment justifié ? Regarde-toi : tes bras sont forts et musclés. Ton dos tonifié et bronzé. Tes mains sont fermes grâce à la pression constante sur la paroi du rocher et tes jambes sont devenues fortes et massives.

Tu as beaucoup grandi grâce à l’opposition et maintenant tes capacités surpassent de beaucoup ce qu’elles étaient auparavant. Tu n’es pas parvenu à déplacer le rocher et tu viens à moi le cœur lourd et à bout de forces. Mon ami, je vais déplacer ce rocher. Ta responsabilité était d’être obéissant et de pousser, d’exercer ta foi et ta confiance en ma sagesse, et c’est ce que tu as fait. »

Une attitude positive face aux épreuves nous aidera à les surmonter. Paradoxalement, si nous considérons les épreuves comme de nouvelles opportunités et non pas comme des échecs ou des boulets, nous les vivrons toujours différemment. Il faut connaître la maladie pour apprécier la santé. Il faut connaître le malheur pour apprécier le bonheur. Il faut connaître la pauvreté pour apprécier la richesse ou le peu que nous avons. Nous avons tous besoin d'opposition pour grandir. Notre attitude face à ces oppositions engendrera nos émotions et sentiments. Si nous considérons l'épreuve et l'opposition comme une suite de malheurs et que le sort s'acharne sur nous, alors ce sera vrai. En revanche, si, comme cet homme, nous avançons avec la confiance que nous en sortirons grandis, comme par enchantement l'épreuve sera vécue différemment alors qu'elle est la même. Nous sortons toujours grandi de nos adversités et de la persévérance. Progressivement notre caractère et nos capacité s'affine, se raffine, se peaufine.

Notre attitude fait toute la différence entre se sentir heureux ou accablé !

jeudi, août 18 2011

un petit chant et puis s'en va

Il y a des chants comme ça qu'on le reçoit comme écrit pour soit, que l'on prend en plein coeur et que l'on ne se lasse pas d'écouter, de chanter comme pour appuyer ce que l'on a sur le coeur. En tout cas moi je sais que je fonctionne beaucoup comme ça ;) La musique est un canal de communication important pour moi et IL le sait très bien.

A mon retour d'Italie PUSH a beaucoup marqué de ses mots mon quotidien, l'encrant chaque jour un peu plus en Dieu (et elle était houleuse la mer sur laquelle je naviguais) mais c'est à PARE HE que mon coeur fut transpercé. Je ne reviendrais pas sur tout ce qui a été vécu là bas car mes mots humains ont trop de limites et seule l'action de grâces peut un tout petit peut laisser transparaître toute la joie que j'ai pu recevoir là bas. Mais là bas, lors d'une louange matinale, un chant à l'Esprit (un chant connu pour les habitués) un chant que j'ai déjà entendu mais qui ce matin là prend un sens d'une violence incroyable et surtout d'une profondeur et d'une réalité dont je ne mesure toujours pas complètement la beauté. Depuis un renouvellement de mon sacrement de confirmation (un fameux jour de perm' photo l'an dernier), je prie l'Esprit saint tous les jours, fallait s'y attendre qu'un jour ça me tombe sur le coin du nez. Mais souvent on prie sans trop savoir où ça nous mène et je pense que c'est dans ces moments là que réside notre véritable acte de foi. Vous n'êtes pas surpris? bah moi si! Ce jour là j'ai été balayée par l'Esprit Saint et au pied du podium, les mots n'arrivant plus à sortir de ma gorge, je n'ai eu que mes larmes (que l'on sait abondantes ;-) ) pour rendre grâce, pour dire MERCI à ce Dieu qui sait si bien nous parler et qui ce matin là avait touché mon coeur. Ce jour là j'ai pris conscience de ce qui se passait en moi depuis 2ans (au moins) et qui soudain au fil des couplets il m'expliquait avec tendresse pourquoi je me sentais autant en PAIX aujourd'hui à Paray. Ce matin là, j'ai reçu un "je t'aime" si particulier, un encouragement si fort, que je ne me lasse pas de m'imprégner de ces paroles. Je suis revenue chez moi et ma paroisse chantant "Il est vivant" à tue tête, je sais que ce chant reviendra, à une heure impromptue avec l'humour que seul Dieu peut avoir. Je garde dans le secret de mon coeur 4mots, 4ridicules petits mots sans doute quelque part la réponse à sa question "m'aimes tu". Je prend soin de les mâcher, les remâcher pour en apprécier la saveur. Quelque chose commence, j'ignore quoi mais c'est nouveau, savoureux, un pas de plus, une conversion du coeur, un travail de longue haleine.

la_foi_dans_ma_vie3.jpg

Il y a 2ans j'ai dis du fin fond de mon tunnel noir et obscur, à un ami aux longues oreilles "je sais pas où je vais, ni même si j'aurais la force d'y aller mais la seule chose dont je sois sûre c'est que j'y vais avec Dieu" Je ne sais toujours pas où je vais mais JE SAIS QU'IL EST LA! Alors si moi je ne suis pas toujours là au rendez vous de l'amour, LUI ne se lasse pas de m'y attendre et quelques fois de me faire taire pour m'offrir SA parole et le bougre il sait très bien me faire taire et m'adjoindre au silence (humide certes mais silence quand même). Ce texte je l'ai aussi reçu plus tard en pensant à plusieurs d'entre vous, à toutes ces intentions de prières que je peux porter, à la conviction réelle de la puissance de l'Esprit à nos côtés. Ce texte je le reçois mais aujourd'hui aussi c'est à vous que je veux le donner! Parce que c'est ça aussi notre vocation. Je n'aurais jamais cru qu'un jour je puisse écrire ces mots, ceux qui m'ont connu avant 2008 pourraient bien en témoigner...une espèce de révolution est en marche et moi même je ne réalise pas tout mais c'est quand même achement chouette (un peu effrayant aussi). TOUT COMMENCE! tout commence chaque jour, chaque jour est un pas vers Dieu, certes tremblant, certes incertain, certes imparfait mais il est là posé! Et il paray ;-) que c'est bien ça le plus important. Puissiez vous recevoir de ce chant autant que je peux à chaque écoute, à chaque fois que je le chante en recevoir. Nous sommes tous appelé à nous laisser guérir, laver, envoyer par l'ESPRIT et il aura fallu de longues années de travail quotidien pour réaliser que même si rien n'est accompli et que la route est longue, ce travail portera du fruit et quel FRUIT! ALEGRIA!

Gloire à toi, Esprit de feu (communauté de l'emmanuel)
               Gloire à toi, je veux chanter pour toi,
               Esprit de feu, Seigneur,
               Louange à toi, tu emplis l'univers,
               Gloire à toi, alléluia.
               1. Esprit Saint, envoie du haut du ciel
               Un rayon de ta lumière.
               Viens en moi, Seigneur, ô viens me visiter,
               Mon coeur est prêt, mon coeur est prêt !
               2. Esprit Saint, Toi le don du Très-Haut,
               Souverain consolateur,
               Viens guérir, ô Dieu tout ce qui est blessé.
               Mon coeur est prêt, mon coeur est prêt !
               3. Esprit Saint, viens purifier ma vie,
               Lave ce qui est souillé.
               Rends droit mon chemin, garde-moi du péché.
               Mon coeur est prêt, mon coeur est prêt !
               4. Esprit Saint, brasier de charité,
               Viens changer mon coeur de pierre.
               Brûle-moi d'amour, toi l'Esprit d'unité,
               Mon coeur est prêt, mon coeur est prêt !
               5. Esprit Saint, viens me donner ta paix,
               Prends ma vie, embrase-moi.
               Donne-moi ta joie, sans fin je chanterai,
               Mon coeur est prêt, mon coeur est prêt !

Puisse ce chant rassurer ceux qui sont inquiet sur ce que je peux devenir et vivre, puisse t'il éclairer et porter l'ESPERANCE. Puisse ce chant ne jamais me faire oublier ce magnifique cadeau pour que continu la route dans la paix (enfin retrouvée pleinement). Alors oui "Esprit saint Prends ma vie, Embrase moi. Donne moi ta joie, sans fin je chanterai. mon coeur est prêt" Et j'vous assure c'est risqué de dire, de penser et encore plus chanter en boucle un truc pareil. Y'en a qui ont été ENVOYE pour moins que ça :p

(et je pense tout particulièrement en ce 18AOût où le St père arrive à Madrid, à tous ces jeunes, à mes amis, ceux qui me sont si proches, les connaissances et les inconnus, puisse l'Esprit Saint venir les embraser pour qu'à leur retour ils nous transmettent, nous témoignent ce qu'ils ont pu vivre (ou ne pas vivre d'ailleurs) et prennent leurs places dans une EGLISE en marche. Je reste convaincu qu'ils sont l'élan qu'il nous manque, qu'il ME manque, ils me poussent à aller de l'avant, à continuer ma route et ne cesse d'ESPERER CONTRE TOUTE ESPERANCE!)

vendredi, juillet 15 2011

A vos marques, prêt? Paré!

Je sais pas trop par où commencer en fait, les retrouvailles avec mon mac permettant enfin de reprendre le fil de ce blog laissé à l'abandon, je pourrais vous en raconter des choses dont entre autre mon voyage en Italie mais aujourd'hui j'ai envie de parler de mon dernier "voyage".

acte 1: l'Appel

Il était une foi (non ya pas de faute d'orthographe ;-) ) une ville, une toute petite ville de rien du tout qui m'a accueilli par je ne sais quel miracle il y a 11ans. Bon faut l'avouer, c'était pas gagné quand on connait ma famille mais on y avait suivi une de mes tantes, un peu forcé, un peu en traînant les pieds avec une foule de préjugés. Je n'ai que peu de souvenirs de cette rencontre, beaucoup de frustration d'avoir dû vivre ça seule de mon côté, je me souviens avoir été vraiment frappée par la paix de ce lieu, par l'histoire de cette jeune fille (Marguerite-Marie), par son St accompagnateur( Claude La Colombière ) qui me poussai à l'époque déjà vers une plus grande CONFIANCE! Je me souviens avoir fait le tour de toutes les églises et chapelles en tout genre pour faire tamponner un espèce de carnet de route (retrouvé juste avant mon départ la semaine dernière). Je me souviens avoir envié mes petits frères qui semblaient s'éclater avec le groupe des ados, ma maman qui semblait tant rejointe par les conférences. Je me souviens du train qui nous y avait amené (très vieillot comme extrait en direct de la nuit des temps), je me souviens de la joie de pouvoir chanter, danser pour Dieu un truc juste complètement improbable dans mon éducation spi à cette époque, je me souviens que c'était pour le Jubilé des familles (cette fameuse année jubilaire si riche) je me souviens de cette communauté qui m'a beaucoup interpellée mais c'était trop tôt pour que je fasse "confiance", je me souviens du retour, de nos chants qui ont animé la fin de l'été...

Je me souviens mais j'ai bien vite mis tout ça de côté malgré tout. Mais Dieu finalement m'attendait au tournant, il a semé sur ma route quelques personnes pour m'encrer dans cette "nouvelle" vision de l'église ( le lapin bleu, EXO, Glorious) grâce à un ancien séminariste. Mais une communauté nouvelle ouh là faut pas trop en demander. Pas trop en demander? c'est plus fort que lui, Dieu, quand il a décidé quelque chose croyez moi il y arrive certes délicatement, patiement mais quand même il y arrive! J'ai quitté mon petit chez moi pour m'aventurer à Paris, j'ai re quitté le nid et j'ai posé mes valises dans un foyer géré par la communauté du Chemin neuf. J'étais en discernement sur ma vocation alors ça tombait plutôt bien ces groupes de partages tous les jeudi soir. Je restais très frileuse. Puis il y a eu tous ces WE, ces sessions (Hautecombes, Tigery), il y a eu de belles rencontres (et la plus belle est sans doute le papa de mon filleul), des carnets remplis (retrouvé là encore avant de partir la semaine dernière), des partages et quelques photos.

la_benediction_de_Dieu.JPG

J'ai quitté Paris, la vie m'a de nouveau éloigné de toute cette foi, cette église pleine de joie, de rayonnement... Mais finalement il n'a pas fallu longtemps pour que Dieu revienne me prendre par la main, à travers un ami, un compagnon de route si précieux, un frère aux grandes oreilles bleus. Il savait sans doute que je ne résisterai pas à l'invitation (mon côté fan?), j'ai posé mes valises pour la première fois à Toulouse en 2008, j'ai pris en plein coeur une nouvelle communauté (ou communauté nouvelle comme vous voulez) encore en re construction, j'ai appris à vivre au rythme de la prière, j'ai ouvert ma porte même si ça bouleversait beaucoup mon quotidien et que ce n'était qu'une halte (faut pas exagérer non plus. et puis ya pas de com' comme ça à Nantes). Alors c'est là que je m'aperçois dans un fou rire que je suis bien naïve et que Dieu est vraiment un petit marrant. Je rentre donc à Nantes, je prends d'importantes décisions (entre autre avoir la force d'aller à la messe seule, véritable épreuve à l'époque mais véritable encrage aussi) et puis un jour je pousse la porte de l'Eglise en face de chez moi.

Je me souviendrai toujours de ce jour, c'était le soir de noël 2008, on a eu froid comme jamais (première impression pas top pour avoir envie de revenir) mais il y avait ces familles toutes ces familles, ces enfants, il y avait ces chants si joyeux, si dynamique. Tiens elle est sympa quand même cette église en plus elle est en face de mon appart', j'y retournerai bien... ensuite le chemin beaucoup d'entre vous le connaisse ;-) il y a eu l'épreuve du départ, il y a mes étés à Toulouse, il y a eu ces fuites anonymes le dimanche midi, il ya eu la découverte un peu affolante que cette église était confié à la Communauté de l'Emmanuel ; flûte encore une de ces communautés nouvelles! Bon je l'avoue j'ai pas pensé ça longtemps vu comment Dieu a oeuvré toutes les années auparavant mais oui je l'ai quand même pensé.

Puis un beau jour, je décide (après un décapage de fond Toulousain) d'aller voir un prêtre (hum il avait l'air sympa, jeune, il avait une bonne tête quoi_ désolé Thomas ^^) bon faut dire que j'y allais un peu en traînant les pieds mais j'étais prête à tout pour sauver ma relation. J'en suis sortie moyennement satisfaite, j'en attendais sans doute trop. Mais une phrase m'a marqué.Si tu as les pilliers de la vie spirituelle,la PRIERE (quotidienne),l'EUCHARISTIE (quotidienne?çavapastatête!) et la RECONCILIATION (oubliequotidienne ôO), tu viendras à bout de tout!

C'est vraiment un petit marrant ce prêtre là, il croit quand même pas que je vais le croire? J'vais avoir l'air de quoi face à mon entourage? Mais comme je le trouvais sympa, que je squatais de plus en plus sur le netKTO, que je faisais de belles rencontres avec des gens encrés dans leurs foi en vrai ou juste par le biais de leurs blog ( Syboule, NaÏk, une fourmi , david lerouge,, Edmond Prochain, Elvine, le lapin bleu, zabou... la liste est loin d'être exaustive et je découvre éberluée que ce n'est que le début!), comme j'avais pris une GRANDE décision et que j'avais vraiment besoin d'en parler, comme à force de recevoir un jour on constate un peu surpris que l'on a besoin de servir et de DONNER à sa "paroisse", comme j'avance et bin je fini par lui demander d'avancer avec moi... on était en 2009! Oh oui que l'on a cheminé, en Janvier 2010, j'allais même prendre ma place à l'Atelier du Bon Berger (moi qui avait mis bien loin toutes mes frêles bases de KT, je me lançais dans la transmission de ma foi). En Juillet c'est avec une grande sensation d'abandon que je le vois partir vers une autre route mais là encore Dieu n'avait pas l'intention de me lâcher! J'avais eu le malheur de dire à Blandine que j'avais mon BAFA et je me suis retrouvée embarqué en camp un peu malgré moi, curieuse et en même temps super heureuse de retrouver des sensations proches de mes années scoutes. Et à force de me voir appareil photo au poing, j'ai été responsable des photos pour le camp, je me disais qu'on s'arrêterait là mais finalement j'avais envie de partager ce que je pouvais vivre dans cette église, j'avais envie tout d'un coup de combattre ces satanés stéréotypes qui m'avaient tant "enchaînés" en me faisant le regard émerveillé et aimant de mon église et surtout de mon Seigneur. Il en fallait si peu pour la "folie" de mon curé que j'ai accepté d'être responsable des photos pour la paroisse... Je n'avais plus le choix, je devais VRAIMENT être encrée et vivre dans ma paroisse! Et un jour je me suis rendu compte que j'avais appris à aimer cette église! Je l'aimais vraiment pas que le bâtiment mais MON Eglise, la grande , la belle, la blessée. Une grande révolution s'opérait!!

Il en fallait bien moins au Seigneur pour me travailler en douceur, pour me faire avancer et m'encrer dans la PRIERE, L'EUCHARISTIE et LA RECONCILIATION (les fameux 3pilliers ;-) )!!! En fait il avait pas tort ce prêtre. Puis il y a eu d'autres belles rencontres ( VIE JOYEUSE , Marie-anne, KOZ toujours, JB maillard, skeepy , anne-claire, les sacristains... liste toujours non exaustive et je demande pardon à ceux et celles que je ne nomme pas mais que je porte vraiment dans mon coeur) et Marie-anne plus particulièrement vient dans sa folie me re parler de PARAY Le Monial, de sa joie de vivre une session, soudain je l'envie un peu mais j'ai d'autres projets. Puis cette année, elle m'a travaillé au corps soutenu par le Seigneur (avec un tel allié dur de ne pas céder :p)

Acte 2: le retour aux sources

Et voilà on arrive à ce fameux 9juillet après un long chemin de discernement, de confiance, de combat, de voyage, de OUI et de non aussi. ce fameux 9juillet...

redimarceenciel.jpg

Je pourrais vous parler de pleins de choses mais je ne trouve pas mes mots. Dieu m'attendait là bas c'était une certitude, un appel, des retrouvailles avec lui comme un retour aux sources. Je pourrais vous parler de la joie de retrouver Marie-Anne, des petits cadeaux d'amis "imprévu" à mon programme amical (comme Brunor, Renaud, JB Maillard (ouahhhh enfin!!!!), Frantz Toussaint (aperçu de loin...snif) ça ne surprends pas les habitués moi je l'ai vraiment reçu comme autant de cadeaux d'encouragements.

Je pourrais vous parler du thème de cette session 25-35ans "M'aimes-tu?" vous parler de ce "oui mais" puis un jour de ce "mais Seigneur tu sais tout, tu le sais bien que je t'aimes!". Je pourrais vous parler de ces groupes de partages, de ces rencontres improbable mais si riches, de mes limites de photographe, des sourires tant de sourires, de mon combat violant pour m'abandonner mais de cette PAIX, cette si belle paix intérieur, de la pluie (oh mon dieu la pluie... un vrai déluge rendant juste impraticable le terrain), de cette joie simple d'une adoration en plein air, des veillées, des témoignages formidable et si touchant, des chants, de la louange (limite j'en deviendrais accroc ôO), de la prière des frères, de toutes ces intentions emportées avec moi, de ce petit pas, des enseignements, de mon squatage à la librairie, de mon hystérie compulsive à la vue des disciples (n'hésitez pas à cliquer sur le lien :p) , de la queue au self, de mes "fuites", de mes "j'arrive", de l'orage, des nuits sous la tente.

Je pourrais vous parler de LUI, de mes nuits enfin paisible, de la joie juste la joie, de ce "mon coeur est prêt", de ces larmes, de ce "je suis juste bien" qui résume tout, de ces retrouvailles avec la com' comme un RDV en famille, de ces musiciens, ces animateurs qui nous ont permis de vivre cette session à fond Je pourrais vous parler de pique-nique, de froid, de ce sentiment si puissant d'amour, de la folie de cette révolution intérieur qui continu et aussi incroyable que cela peut être je m'en réjouis!

Je pourrais vous parler de ces "à l'an prochain", cette idée folle de s'y retrouver tous entre blogocoupine, de mes "commandes" de photos (et euh c'est pas moi la photographe de service ici. Oui mais c'est toi que je connais! ah oui ça se tient comme argument mais bon je lui arrive pas à la cheville moi au photographe pro. Merci Brunor ^-^ pour ta confiance), de cette messe d'envoi de la FIDESCO, de cette pensée pour un pti Gus et la joie de voir un couple de ma paroisse s'engager pour partir. C'est marrant je m'y suis faite moi à mes perm' photo du coup j'ai l'appareil qui me démange, j'ai du mal à réaliser que je suis pas de "service" comme quoi quand on dit OUI " on est toujours prêt à servir"

Je pourrais vous parler longtemps de tout ça, des phrases reçues, percutantes, des clin DIEU même les plus petits, de ce Christ en croix qui m'explique avec délicatesse combien mon empathie est SON empathie et que ma douleur face aux combats des autres est SA douleur, merveilleux cadeau de communion à sa croix mais il y a des choses que je ne peux que garder pour moi dans le secret de mon coeur.

Alors oui il va me falloir reprendre la route, il va me falloir témoigner encore et toujours, assumer ma foi au quotidien, il va me falloir continuer de prendre ma place en face de chez moi, il va falloir retourner au boulot et retrouver toute ma bande de nains, il va me falloir atterir et travailler chaque jour un peu plus au chantier de ma "conversion" pour en savourer les fruits l'an prochain.

alors oui "à l'an prochain", oui on revient toujours à PARAY, oui je me sens bien, oui je suis heureuse d'avoir pu vivre ça dans toutes l'intensité du moment, oui je suis ravie de savoir qu'il y aura un "après Paray" que tout ne s'arrêtera pas là, que les amitiés continueront de s'encrer en Dieu et de se fortifier, oui je sais que NOUS nous retrouverons et que ça sera beau!

Un beau et profond merci à Samuelle (et mes voisines de chambré/tenté), Astrid (et tout le groupe), Marie-anne (et sa famille) Adeline et Alexis (et les enfants), les prêtres présents (qui se sont tant donné et reposé (parce que la confession il parait que ça les repose :p) avec nous), Sophie, Renaud, Brunor, JB, Marie-Odile, l'équipe d'animation, l'équipe musique et liturgie qui nous a permis de vivre cette session avec tant de profondeur, de joie, les intervenants (connus, inconnus), les témoins (boulversants)...

Mais un encore plus beau, plus savoureux, plus amoureux MERCI à un certain Jésus qui a ouvert son coeur et ne l'a jamais refermé pour qu'encore aujourd'hui il me comble (ainsi que chacun de vous) d'un amour sans bornes. Loué sois tu Seigneur car tu es DOUX et HUMBLE de coeur ! Loué sois tu car mon nom est gravé dans la paume de tes mains et que tu m'aimes moi si maladroite, si distante parfois mais "Seigneur tu sais tout, tu le sais bien que JE T'AIMES"

redimjesus.jpg

samedi, mai 21 2011

leitmotiv (ou locomotive en français :D)

Je me fiche bien de qui est cette prière, depuis si longtemps que je la récite, depuis si longtemps que j'y encre mon quotidien, mon boulot... Il a fallu que je la reprenne en plein coeur à Asssise (aux Catacombes de St Sébastien d'ailleurs plus précisément ^^) pour la re découvrire, pour la recevoir de nouveau comme un envoi pour partir en mission! Alors ce n'est pas encore aujourd'hui que je vous parlerai de ce pélerinage à Assise et à Rome, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a et les journées sont si courtes!

CE qui est sûr c'est que cet envoi, cet appel à témoigner, cette lumière à sortir du boisseau, ce sacrement de confirmation renouvelé, cette grâce d'avoir la force de parler de sa foi, de le faire dans la simplicité et la joie est une grâce sans aucun doute affermis (voir reçu) là bas! Ne plus s'appuyer que sur les "outils" offert par Dieu mais se former réellement, se laisser enseigner pour ensuite comme les apôtres partir à l'aventure de la transmission. Si moi j'en parle pas qui le fera? Je prend vraiment conscience du jour où mon ami Lapin a dit que se taire, ne pas parler de Dieu, de son amour pour nous était en quelque sorte "non assistance à personne en danger" j'avais trouvé ça drôlement culotté (de sa part rien ne m'étonne :p), drôlement fort aussi limite un peu exagéré (mais un prêtre ça sait de quoi il parle ) mais j'ai laissé cet enseignement faire sa route et là franchement j'ai un peu envie de dire qu'il a raison (mais je le dirais pas trop fort j'voudrais pas qu'il ai les oreilles qui gonflent ;-) )

Et la phrase reçue cette semaine alors qu'il me fallait pousser plus loin ma foi, qu'il fallait oser avancer en terrain inconnu, voilà ce qu'elle disait "quand à nous il nous est impossible de ne pas dire ce que nous avons vu et entendu" actes des apôtres 4,20

Si avec ça le message est pas claire, ma petite yayon va falloir que tu passes un nouveau cap mais quoi qu'il arrive je le passerai avec toi!

Alors ce matin, la fatigue aidant, l'approche du "grand jour" et l'envoi enfin de mon "texte" à qui de droit réveille un combat (fallait bien qu'il s'exprime lui y'avait longtemps!) mais il ne me fera pas taire c'est trop tard :p Alors j'ai relu ce texte, je me suis imprégné, j'ai pris mon courage et j'ai réalisé combien tout ça été vécu dans tout mon être, dans ma chaire, combien je vis tout ça "dans le secret de mon coeur". Mettre par écrit mes tripes (comme dit petitmanu) a été beaucoup plus dur que prendre des photos et "leurs" envoyer, plus dur que blablater ici (quoi que c'est peut-être aussi pour ça que je n'ai toujours rien écrit sur tout ce qu'il s'est passé en ce début d'année!) .

Seigneur, fais de moi un instrument de Paix

Là où est la haine, que je mette l'Amour Là où est l'offense, que je mette le Pardon Là où est la discorde, que je mette l'Union Là où est l'erreur, que je mette la Vérité Là où est le doute, que je mette la Foi Là où est le désespoir, que je mette l'Espérance Là où sont les ténèbres, que je mette la Lumière Là où est la tristesse, que je mette la Joie

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu'à consoler à être compris qu'à comprendre à être aimé qu'à aimer

Car c'est en donnant que l'on reçoit C'est en oubliant qu'on se retrouve soi-même C'est en pardonnant que l'on obtient le Pardon C'est en mourant que l'on ressucite à la Vie

5695553273_f9122685c9_b.jpg

Allez votre patience avec ce blog où c'est du grand n'importe quoi méritait bien le cadeau d'un petit billet. ^^

Bon WE à tous vous chers lecteurs impromptus, de passage, habitués, amis précieux...

Bizz

vendredi, mai 6 2011

Alléluia!!!

Merci zabou que j'aime!!!! Merci pour le piston, merci de me rendre mon blog, merci merci merci

Merci d'avoir ressucité mon blog.

Rome me voilà!!!

en tout cas sachez tous que pendant c'est 5mois de carence, de vide, ma vie a été bien remplie et que si je reviens c'est convincu que ce blog n'est qu'un lieu de partage, pas une extension de mon égoïste petit nombril. Mais ce blog ne serai rien sans vous, sans votre passage, sans vos commentaires. ALORS FONCEZ!!!!

@ très vite!

Et joyeux Octave Pascal à tous! Alléluia christ est rescussité, il est vivant comme il l'avait promis. alléluia christ est rescussité il nous donne la vie!

samedi, janvier 15 2011

Ode aux fuites (d'eau)

l'hiver est revenu à Ste madelaine

Lire la suite...

vendredi, janvier 14 2011

a VOEUX dirais je maman...

J'avais un billet sur le feu pour la nouvelle année mais je l'ai oublié et du coup il a cramé. Tout le monde le sait je suis nulle en cuisine ;-) . J'ai reçu cette semaine un mail pour la nouvelle année d'un ami dont je n'avais plus de nouvelles depuis un certain temps et si je me permets de le partager ici c'est que je le trouve juste magnifique et que dans ce mail il a exprimé ce que je n'arrive pas moi même à dire et à vous souhaiter. Peu de monde passe ici mais sachez vous les habitués, vous qui passez et ne reviendrez peut-être plus, vous qui étiez parti loin sans donner de nouvelles, vous qui trouvez que ce blog est (sans doute) sans intérêt, sachez tous que je ne vous oublie pas et que ce blog perdure grâce et pour vous!

JE NE PEUX QUE VOUS SOUHAITER :

Une année 2011 pleine d'amour, de ciel bleu, de bonnes nouvelles, d'inattendus, de places de parking libres, de bons films, de chaleur, de paix intérieure, de fraises Tagada, de prospérité, de tolérance, d'harmonie, de bains de pieds, de respect, de graphittis magnifiques, d'argent, de chocolat, d'écoute, de soleil, de bonnes résolutions, de succès, de rêves, de surprises, de belles idées, de vacances, de rencontres, de partage, d'amour, de déclarations d'amour, de sensations fortes, d'amitié, de baisers, de crèmes glacées, de fleurs, de grasses matinées, de football, de revendications, de croissants, de passion, de découverte, d'énergie positive, d'envies, de changements, d'améliorations, de paix, de dernier métro, de lumière, de bonnes intentions, de loisirs, de palmiers, de baignades, de siestes, d'apéros prolongés, d'amour, de musique, de bonne santé, de papillons, de gadgets, de bonne volonté, de fromage, de grandes décisions, de sourires, d'humour, de voyages d'affaires, de visites guidées, de plateaux télé, d'étoiles filantes, de dimanches, de fêtes, de levés de soleil, de luxe, de reality show, d'inconnus qui vous veulent du bien, de voisins adorables, d'embouteillages, de petits bonheurs, de grands bonheurs, de petits riens, d'air frais, de bla-bla, de photos de vacances, de produits Atypyk,

de pluie et de beau temps, de crème chantilly, de lettres d'amour enflammées, de grèves injustifiées, de rosée le matin, de gros chiens, de petits légumes frais, de chats, de souris, d'emails, de travail, de justice, de lecture, d'arbres en fleurs, de choix, de chaussettes propres, de pain pour les pigeons, de rouge pour les lèvres, de pleine lune, de gagnants au loto, de pièces montées, de fontaines, d'anniversaires, de roucoulements, de réunions de familles, de coup de téléphone, d'envies, de fantasmes, de bon vin, de dîner en amoureux, d'enfants, de temps morts, de patience, de zones non fumeur, d'attentes, de soldes, de trésors, de tourisme, de parties de dominos, de glaçons, de libertés, de savoir faire, de reconnaissance, de portes ouvertes, de sagesse, de nettoyage de printemps, de couchers de soleil, de poignées de main, de desserts, de longs week-end, de paillettes, de regards indiscrets, d'éclats de rire, de voeux exaucés, de demandes en mariage, de bains chauds, de paresse, de moments inoubliables, de dinde, de vues imprenables, de visio-conférences, d'after eight, de plaisirs interdits,

d'intelligence, de pizzas surgelées, de créativité, de spontanéité, de clins Dieu, de lendemains de fêtes, de journées à la mer, de comment allez vous, de battements de coeur, de cris de joie, de feux de cheminées, de cadeaux, d'échanges, de clicks, de souvenirs, de connivence, de rangement, de réflexion, de chirurgie esthétique, de grincements de dents, de chants d'oiseaux, de lave vaisselle, de grâces matinée, de feux d'artifices, de bal des pompiers, d'ombres portées, de clichés, de baguettes encore chaudes, de jouissance, d'allers et venues, d'oublis, de nouvelles technologies, de rendez-vous décalés, de lapins, de bonté, de tondeuses à gazon, de nuits blanches, d'affaires exceptionnelles, de miracles, de clowns drôles, de bancs publiques, de records du monde, de chauffeurs de taxi gentils, de batteries rechargées, de post it, de balades à vélo, de trèfles à quatre feuilles, d'espoir, de récompenses, de fraternité, d'efforts, de bons sentiments, de calme, de fumée sans feu, d'honnêteté, d'amour, d'asphalte mou, d'odeurs de Mc do, de mensonges blancs, d'entraide, de baisse de l'immobilier, de queue au supermarché, de nouveautés, d'espèces en voie d'apparition, de princesses, de princes charmants, de marrons chauds, d'emplois, de séduction, de jours fériés, de requins sans dents et ... de jours heureux

BELLE ET HEUREUSE ANNÉE 2011

Et encore un merci vraiment du fond du coeur à LaurentB pour ce texte si beau, rempli d'humour, de simplicité et si pleins de tout ce que l'on pourrait souhaiter (le pire comme le meilleur) à ses amis, à ces gens rencontrés au hasard de la toile, à ceux qui vous blesse mais à qui vous pardonnez, à vos collègues... Merci pour ce cadeau reflet d'une amitié sans prix. Que cette année soit pour toi, aussi belle que ce texte!

samedi, décembre 25 2010

veilleurs

quelques photos pour le plaisir des yeux! aujourd'hui nous est né un sauveur!!

Lire la suite...

dimanche, décembre 19 2010

crèche? au boulot!

Un jour, j'ai réalisé à quel point au delà d'une vocation mon boulot était beau!!! Je bosse dans une crèche! rendez vous compte une crèche! mais réveillez vous quoi une CRECHE ! (ça vous rappelle rien? je bosse à LA crèche c'est quand même fort non?)

Là je mesure combien mon travail, en cette période prend un sens nouveau, un sens si fort, si profond. Là tout d'un coup je mesure combien ce travail est rempli de service, d'abaissement (vous en connaissez beaucoup des boulot où on passe la journée à genoux?), d'humilité, de cris (de colère, de joies), de larmes consolées et tant d'autre merveilles (maya qui joue avec mon dizainier pour s'endormir, Tim qui malgré le grand handicap arrête de crier lorsque je chante "seigneur je t'appartiens, tu sais ce qui est bon pour moi...")

Alors là tout d'un coup je réalise combien mon travail est d'une manière fabuleuse et discrète, une réponse à cette "lettre" (vive les copier-coller ;-) )

OUI je serai toute seule le 24 au soir, oui ça sera pas simple mais j'aurais déjà tant reçu de ces enfants pour qui j'aurai été là le 24, qu'il m'apparaît aujourd'hui tellement évident que je donne encore plus ce soir là a ce petit dans la paille, simplement, pauvre et si plein d'amour. OUI je vais devoir me mettre à l'école de la pauvreté, de la solitude, école de confiance et d'abandon! Oui, je vais devoir me faire amour pour donner à ce soir particulier toute la force que peut avoir le don de cet enfant sur la terre. OUI je penserai à ceux qui sont loin de leurs familles (particulièrement toi au pérou et toi en chine :p ), ceux qui sont seuls, malades, isolés (par les intempéries ou la vie), oui j'offrirai ma propre "solitude" comme un cadeau particulier pour le monde parce que j'ai déjà tellement de chance de pouvoir le vivre en paroisse, avec des amis, des sourires même seule la joie de noël est là! OUI j'offrirai cette "solitude" par amour, pour chacun de mes amis, comme autant d'intentions de prières, comme autant de roses offertes à ce petit. OUI je vous promet que ce sera un jour de joie! Certes il sera particulier, certes différents mais quelque part il sera avec vous puisque vous aurez fait une place à cet enfant (si ce n'est pas le cas il est jamais trop tard :p ). OUI c'est un acte d'amour et je suis heureuse vraiment de le poser, j'ai besoin de retourner à la source, il me ramène à Lui et me donne d'être avec lui dans cette étable (comme le lapin bleu dans cette étable là=>bah vi t'as déjà vu un lapin bleu dans une étable? encore plus celle là? bah non et bin mon naouel il sera aussi différent qu'un lapin bleu dans une étable! na!).

OUI je serai de permanence photo pour mon Eglise, pour fixer les regards merveilleux de ces enfants vers la crèche, oui je serai là pour partager cette messe si belle! Le reste est entre tes mains Seigneur!

Je vous transmet la "lettre" (la fameuse) n'hésitez pas à y répondre, une fête d'anniversaire c'est toujours un bon moment à partager!

Chers Amis,

Comme vous le savez tous, la date de mon anniversaire approche. Tous les ans, il y a une grande célébration en mon honneur et je pense que cette année encore cette célébration aura lieu.

Pendant cette période, tout le monde fait du shopping, achète des cadeaux, il y a plein de publicités à la radio et dans les magasins, et tout cela augmente au fur et à mesure que mon anniversaire se rapproche. C'est vraiment bien de savoir, qu'au moins une fois par an, certaines personnes pensent à moi. Pourtant je remarque que si au début les gens paraissaient comprendre et semblaient reconnaissants de tout ce que j'ai fait pour eux, plus le temps passe, et moins ils semblent se rappeler la raison de cette célébration. Les familles et les amis se rassemblent dans la joie, mais ils ne semblent pas connaître le motif de cette joie. Je me souviens que l'année dernière il y avait un grand banquet pour mon anniversaire : la table de la salle à manger était remplie de mets délicieux, de gâteaux, de fruits et de chocolats. La décoration était superbe et il y avait beaucoup de magnifiques cadeaux emballés de manière très spéciale. Mais savez-vous quoi? Je n'étais pas invité...

J'étais en théorie l'invité d'honneur, mais personne ne s'est rappelé de moi et ils ne m'ont pas envoyé d'invitation. La fête avait été créée en mon honneur, mais quand ce grand jour est arrivé, on m'a laissé dehors, et ils m'ont fermé la porte à la figure... et pourtant moi je voulais être avec eux et partager leur table.

En réalité, je n'étais pas vraiment surpris de cela car depuis quelques années, toutes les portes se referment devant moi, comme elles se sont fermées justement au moment de ma naissance.

Bien que n'étant pas invité, j'ai malgré tout décidé de me joindre à la fête sans faire de bruit, sans me faire remarquer. Je me suis mis dans un coin, et j'ai observé. Tout le monde buvait, certains étaient ivres, ils faisaient des farces, riaient à propos de tout. Ils passaient un bon moment... Pour couronner le tout, ce gros bonhomme à la barbe blanche est arrivé, vêtu d'une longue robe rouge, et il riait sans arrêt : Il s'est assis sur le sofa et tous les enfants ont couru autour de lui, criant 'Père Noël! Père Noël!', comme si la fête était en son honneur! A minuit, tout le monde a commencé à s'embrasser; j'ai ouvert mes bras et j'ai attendu que quelqu'un vienne me serrer dans ses bras et... personne n'est venu à moi. Puis ils se sont mis à s'échanger des cadeaux. Ils les ont ouverts un par un, en grande excitation. Quand tout a été déballé, j'ai regardé pour voir si, peut-être, un cadeau était resté pour moi. Il n'y en avait pas... Qu'auriez vous ressenti si, le jour de votre anniversaire, tout le monde s'échangeait des cadeaux et que vous n'en receviez aucun? J'ai enfin compris que je n'étais pas désiré à cette soirée et je suis parti silencieusement.

Tous les ans ça recommence, et même ça empire. Les gens se rappellent seulement ce qu'ils boivent et mangent, des cadeaux qu'ils ont reçu, et plus personne ne veut penser à moi.

J'aurais voulu pour la fête de Noël cette année, que vous me laissiez rentrer dans votre vie. J'aurais souhaité que vous vous rappeliez qu'il y a plus de 2000 ans de cela, je suis venu au monde dans le but de donner ma vie pour vous, et en définitive pour vous sauver. Aujourd'hui je souhaite seulement que vous croyiez à cela de tout votre cœur.

Comme nombreux sont ceux qui ne m'ont pas invité à leur fête l'an passé, je vais cette fois organiser ma propre fête et j'espère que vous serez nombreux à me rejoindre.

Je vous en serai éternellement reconnaissant.

JE VOUS AIME TRES FORT !

Jésus

Alors oui moi j'y serai! ET VOUS ? répondrez vous à l'appel? Pas de grande table, de festivité, juste une présence, un sourire, un petit mot parfois suffit à réjouir un coeur. Serez vous de ceux là?

Je vous mets aussi une vidéo qui fait "fureur" en ce moment sur la sphère nettienne mais je ne peux résister à l'envie de la partager ici. on arrête pas le progrès! (même si EDMOND PROCHAIN en parle mieux que moi (cliquez pour lire le billet), la foule sur son blog n'étant pas ici, je prends pas beaucoup de risques hihihi ceci dit son billet étant une avalanche de cadeaux ça serai dommage de pas en profiter!)

Ps: je vous mets en lien, le site pour acheter la bédé (la fameuse) de coolus et birus peinturlurée par Elvine et le blog zavec tout pleins de sympatiques, drôles et profondes zéxplications sur la Bédé.

editions de béatitude

blog nuitblancheàbethleem

Et j'en profiterai bien pour rappeler que la bédé recevra la "mention spéciale de la bédé CHRETIENNE du festival d'angoulême 2011" (le 27/01/11 à 15h en l'église de St Martial à Angoulême mais bon j'dis ça mais j'dis rien sinon on va dire que j'en fais trop :p

(m'sieur m'sieur l'gars de la CG notez que j'ai rajouté CHRETIENNE hihihi)

Faudra qu'on en reparle mais le blog n'apparaît pas quand tu fais une recherche via g*** même en mettant "blog nuit blanche à beth" et c'est pas pratique quand on est une étourdie comme moi qui n'enregistre pas ses liens (et non je l'avais pas enregistré... comme quoi je suis pas si accroc :p en fait je comptes trop sur mes flux reusseusseu)

Que tout le monde se rassure c'est dans mes liens maintenant!!!! hihi

Je vous souhaite d'être comblés de cadeaux, de grâces, de partages, de rencontres, de retrouvailles. Tout le monde mérite d'être gâté en ce jour de fête!

QUE TA VOLONTE SOIT FETE !!!!

Croyez qu'ici ya pleins de cadeaux qui vous attends! Soyez les bienvenus! Et merci à tout ceux qui sont là par la pensée, l'amitié, la présence, l'absence, la douleur, les petits mots, la prière... vous êtes de vrais CADEAUX pour moi!

Et TU es aussi l'un d'eux!

dimanche, novembre 28 2010

retour à la source

Tout partait d'un jeu, d'un commentaire somme toute anodin. Il ya eu ce défi fou, fou parce que je le sais et mes amis le savent la JUNGLE et moi ne faisons qu'un, fou car je ne pouvais exiger de mes amis de trouver "ça".

Pourtant l'une d'elles, a répondu à l'appel, je m'en doutais bien que ça viendrai de l'une d'elles mais toute jeunette qu'elle est, toute petite fourmi qu'elle est, elle a pris le temps, le temps de jouer, le temps de se replonger avec moi dans ce terreau fertile que nous avons pu partager.

Bien sûr qu'elle a fini par trouver, le jeu est fini. Peut-être pas.

Moi aussi j'ai retrouvé, moi aussi je me suis plongée (ancienne que je suis) dans mon "book" de sagesses triées par catégories pour m'y retrouver plus facilement! Il ya de tout dans ce "book", beaucoup de jungle mais aussi beaucoup d'autre choses. Ce "book" je ne l'avais pas réouvert depuis longtemps, je ne m'étais pas laissé porter par lui depuis longtemps. La citation est trouvée, mais cela ne suffit pas, je mets à sac l'appartement pour retrouver mes bons vieux livres de la jungle, me replonger dedans et retrouver où, comment pourquoi... Je suis exigante avec vous, mais je le suis encore plus avec moi.

Tout d'un coup la magie opère, tout me revient! Et là dans le froid de mon appartement, devant ce coeur qui saigne, je me remets à l'école de la jungle, je me replonge dans cette loi qui a rythmé ma vie toutes ces années. Il faut bien une enfant blessée, pour qu'elle revienne tremblant vers la source pour panser ses blessures, il faut bien tous ces "amis" pour la remettre sur la route.

En ce premier dimanche de l'avent... pourquoi aujourd'hui? pourquoi pas demain ou hier? Pourquoi cette citation est revenu justement aujourd'hui?

"Les noix pourris de l'an passé sont du terreau pour l'année à venir" Mowgli (les chiens rouges=>livre de la jungle tome2)

Pourquoi si ce n'est pour m'ouvrir le coeur un peu plus, pour donner une ligne de conduite et une espérance pour cette nouvelle année qui commence.

A comme Amen, A comme Alléluia, A comme Amour, A comme AIME, A comme Amitié, A comme Avent... une année A qui commence et qui commence fort!

Les blessures d'hier sont loin d'être guéri mais je sais qu'il y aura des jours meilleurs, je sais que la JOIE est là, je sais que VOUS êtes là ! Je sais que c'est une école d'humilité que de ne pas se renfermer sur soit et s'ouvrir aux autres. Je suis appelée à la compassion (du latin "souffrir avec" ), à la charité, à l'empathie, je suis appelée au silence, à la prière et la confiance. Je suis appelée à avancer vers ce petit cahin caha , je suis appelée à ME LAISSER AIMER!

Que cet avent soit pour nous l'occasion de partager encore un peu plus, cet Avent est différent , cet avent comporte son lot de blessures mais il comporte surtout son lot de rire et d'amour. Cet Avent qui commence et comme dirait un ami lapin "advienne que pourra" J'irais vers LUI, j'irais dans cette confiance fragile qui est la mienne, avec mes déroutes, mes manques d'amour.

Ou l'art de prendre une porte et en ce qui me concerne il semble que je sois assez douée dans la discipline. Pour la méditation c'est par ici (merci COOLUS !!!) (merci de lire la méditation sans vous arrêter à l'image ;-) ya beaucoup à apprendre d'une porte et Marie est une porte et quelle porte!)

Ce matin il nous a été demandé de choisir Marie pour éclairer notre route de cet avent là. Moi je ne surprendrais personne en annonçant que c'est à la vierge de Pontmain que je confie ce temps, en communion de prière avec toute une communauté, avec cet été "miraculeux" et parce j'ai croisé quelqu'un sur la route qui a accueilli cette vierge chez lui (pourquoi elle et pas une autre??? clinDIEU?) et lorsque j'ai pu revoir cet icône ici là bas, j'ai pris un coup au coeur, au nom de notre amitié et de notre chemin, cet avent là je lui confie aussi puisse t'elle nous éclairer et nous guider.

Alors que les blessures, les chutes, les petites joies, les rencontres, les miracles, le don, le partage toutes ces noix de nos vies viennent enrichir et fertiliser cette nouvelle année qui s'ouvre!

Merci ma petite fourmi pour ce moment magique et précieux avec toi, merci pour cet temps de jungle bienfaisant, merci à ma vie joyeuse qui me porte dans un tel élan d'amour, merci à ma "grande soeur" pour chaque moment précieux de geek ;-) merci à chacun et chacune d'entre vous pour votre présence, discrète et bienfaisante. L'union de prière nous tient main dans la main et coeur à coeur pour continuer la route! et qu'est ce qu'elle est belle cette ROUTE là !

Bon Chemin à tous!

L'année qui s'ouvre sera forcément enrichi par hier ;-) Puisse Dieu veiller à ce que nous sachions en prendre soin et faire grandir tout ça!

dimanche, octobre 10 2010

Pour une poignée de Châtaignes...

aïiiiieeuuuuu

Lire la suite...

samedi, octobre 9 2010

où joie et larmes s'entremèlent

billet vite fait pour exprimer l'humeur du jour, du moment...

Il y a eu la douleur bien sûr de voir son "eglise" violée blessée cruxifié à Cherbourg (et de fait une prière renforcée à Ste MAd')

Il ya eu la fierté d'une photo un simple photo affiché dans le fond de l'église (ouioui le même fond de l'église que chez vous, le fond un peu capharnaüm où on trouve (ou pas d'ailleurs) toutes sortes d'informations.)

Il y a eu la joie profonde sincère de cette amie, cette soeur qui du haut de ses bientôt 40 berges enceinte de nouveaux après une préclanpsie et fausses couches de l'année. Elle a failli y rester au nom de quoi??? et pourtant elle relève de nouveau la tête et porte la vie!!!! Et je me fiche de savoir si c'est de l'acharnement, si elle aurait dû baisser les bras et accepter qu'elle ne sera pas mère. Je me fiches de savoir si les 2 avant étaient peut-être un message de la "nature". Je m'en fou vraiment. Je ne vois que la joie qu'elle a, je ne vois que cette vie qui va (peut-être) venir et qui est déjà en elle.

Il y a cette rentrée, cette émotion, ces longues nuits pour réaliser un malheureux diaporama et je me rends compte que j'ai finallement un peu baissé les bras refilé le BB et accepter de ne pas savoir faire. l'humilité flirte avec mon orgueil et tout d'un coup je ne vois pas ce qui est bon ou pas.

Il y a la joie de ces (futures) vacances en décembre, cette impatience...

Il ya surtout la naissance de la nouvelle BD de Coolus! Le soulagement de n'avoir plus qu'un de secret à garder ;-) et la joie fière de fan, d'amie, de soeur et de témoin !!!! Evangélistation me voilà!

ici pour voir la présentation de la dite BD

ici pour le blog mis en route pour un relecture plus approfondi de cette BD, plus catéchique aussi

Il ya cette annonce, cette jeune qui s'engage, cette petite (ancienne) louvette qui rentre au couvant. Ma filleule, ma soeur de liteau, mon "bébé" qu'elle est devenu grande, comme IL l'aime! Pourtant je ne peux cacher mes larmes... vais je la revoir un jour, vais je la serrer sur mon coeur une dernière fois? Pourquoi elle? On a beau prier (et mes amies qui la connaissent savent que depuis que j'ai accepté d'être sa marraine de confirmation, je prie ardement pour sa vocation), on a beau revendiquer sa foi et dire que l'on est prêt à tout. Quand le train passe chez vous dans votre jardin, on se sent bien petit, bien humain et la première réaction n'est pas forcément très louable. Puis on fini par accepter sa petitesse, par accepter tous ces sentiments qui s'entrechoquent pour les lui remettre à lui et à LUI seul. Je vous confie Ségolène et je nous confie à toi ma belle que tes prières soient autant de perles cristallines qui aillent à lui comme les pétales de roses de notre petite sainte chérie.

2001_je_te_porte_cp.gif

Il y a le service, les heures savoureuses de rencontres avec "pifi", il y a son sourire, ses petites mains, son regard perçant et l'amour, la confiance de ses parents.

Il y a l'annonce violente, déroutante du départ de frangin n°1 et coupinechérie pour Chambéry, la montagne va les accueillir mais qui remplira ce vide ici? Je ressens la douleur maternelle mais comme Marie elle ne dira rien, elle laissera son petit s'envoler en se promettant d'aller très vite à la montagne cet hiver!!!! Mais ce WE, je sais que c'est avec émotion que toute la famille répondra présente au complet malgré les conflits, les cris et les incompréhensions. On vous aime! Bon vent dans cette nouvelle aventure!

Il y a ces (nombreuses) intentions de prières partagés via le net entre autre, ces enfants malades, mourrants, cette révolte et la douleur de ces familles. Que l'espérance en notre Seigneur les apaisent. Car la foi de ces enfants parfois aussi incroyable est merveilleuse.

Il y a vous, vos combats, vos petits miracles, vos grâces qui font mon quotidien. Et qui remplissent mon coeur d'amie!

Il y a chacun des enfants de la crèche, ceux que je vais peut-être quitter en Janvier ou ceux que je ne vais peut-être jamais rencontrer, cette maman qui me dis toute la reconnaissance qu'elle a pour moi... un étau dans le coeur se serre, il est là mon boulot, fragile, sensible mais si fort!!!!

Il ya pifi qui rentre dans mon "ancienne" crèche vous savez celle qui m'a vu tellement grandir!!! quel clin Dieu merveilleux, le coeur heureux je ne crois pas que j'y retravaillerai (j'attends la réponse incessament sous peu) mais la joie de le savoir entre de super méga bonne mains est bien là!

Il y a ces moments de partage, ce chemin doucement mais surement... "advienne que pourra"

"SAns le savoir, sans même y croire, c'est toi que je cherchais. dans mes hivers, dans mes combats, j'ai trouvé la PAIX! Dans mes prières et dans mes choix, je te vois pour toujours. C'EST TOI QUE JE CHERCHAIS!"

et qui sait cet illustre inconnu ne sera peut-être plus inconnu ...

MErci à chacun de vous, je suis émue, triste et si heureuse à la fois. Ces départs, ces naissances, ces joies, ces choix tout cela forme un trésor que remet sur son coeur à LUI pour qu'il le rende encore plus beau, plus précieux. Je vous aime chacun de manière différentes, fortes et si belles. Vous êtes mes "grâces".

jeudi, septembre 9 2010

grand, gourmand et homélie en chocolat

Je voulais juste profiter d'une envie de cocholat pour parler d'une image livrée un jour par notre "géant" concernant l'Esprit Saint.

"l'esprit saint si tu l'utilises pas c'est un peu comme le chocolat dans le lait, si t'arrête de touiller, le chocolat ne se mélange pas et retombe au fond. Par contre si tu touilles, que tu touilles ta boisson aura un bon goût de chocolat. L'Esprit Saint c'est pareil faut le touiller, l'agiter, l'user, le boire... pour en savourer les fruits."

J'aime ce genre d'image ça me parle et j'aime savoir que ça vient de LUI hihihi

ça date mais pour le coup ça m'a bien touillé de l'intérieur c'te affaire là.

Et croyez moi il en a de belles (de citations et d'images) en rayon!

Je finirai pas 2 citations de ma "jade" préférée

"toutes les bonnes choses ont une fin mais elles ont aussi un début alors commençons par être heureux!"

"mettre tous les jours son baromètre intérieur sur "plein soleil" "

Bonne rentrée à tous et après ce merveilleux temps estival, au travail comme en vacances enfin, je suis comblée de vous aimer, comblée de vous recevoir, comblée de compter pour vous. Soyez béni!!!

samedi, septembre 4 2010

Le 1000ème commentaire

ouaaiiii ça y'est le cap des 1000 est passé !!!!

Après son ouverture le 5/04/07 aujourd'hui 4/09/10 nous sommes arrivé à 1002 commentaires

En cette occasion je voulais juste vous dire MERCI!

Merci de m'accompagner depuis tout ce temps. Merci pour ces belles rencontres, ces amitiés magnifiques (sophielastylmiste , lapinbleu, elvine , fourmi, nitt, syboule, viejoyeuse, fraisemasquée , le globi des petits, davidlerouge, Les petits riens d'anne-claire , ChristopheF, cathoweb ... liste non exaustive) tissées via le net tout est en construction mais l'oeuvre est déjà si belle. Merci pour vos passages parfois ephémères parfois discret parfois silencieux, c'est votre présence qui fait que ce blog existe et perdure.

Depuis l'ouverture de ce blog beaucoup de choses ont pu se passer, des tournures importantes dans ma vie, des projets sans cesse en mouvement, des blogoliens toujours plus riche. Peut-être que ceux qui sont passé au début ne se retrouve plus, ne repasseront pas...peu importe ce blog grandi avec moi, avec nous, il fait sa route cahin caha avec parfois un ou 2 cailloux dans la chaussure mais toujours debout! Et tant qu'il sera là debout avec vous pour vous accompagner dans cette marche, je serais là avec lui.

C'est avec beaucoup de joie que j'annonce que la millième qui a laissé un petit rayon d'amour ici c'est m'ame joyeuse !!! Alors pisque j'ai envie de faire des cadeaux (et qu'elle est pas là ce WE bin du coup elle pourrai pas dire quoi que ce soit) bin ça sera chose faite. Et comme en faisant du tri dans ma boîte mail, j'ai retrouvé un idée que j'avais eu un jour et que je trouve super sympa sauf que faut que j'arrive à trouver comment la mettre en place. L'idée serai qu'on envoie à quelqu'un (pas forcément celui qui nous envoie une carte d'ailleurs) une pitite carte de là où on est au moment où on reçoit celle qu'on nous envoie pour voyager un petit peu et se rapprocher l'espace de quelque mot qui resteront. Il n'y aurait pas de limite de temps (enfin si un peu quand même au moins d'ici la rentrée de l'an prochain :-p )

J'en vois dans le fond qui dise "ahhhh oui c'est vraiii" j'avais abandonnée l'idée faute de participants et de moyens mais là tout d'un coup face à la vague du net ça peut être un truc sympa aussi alors pour n'obliger personne et pour laisser ouvert à tous (même ceux qui passe par hasard aujourd'hui) je vous propose l'idée, ceux qui ont une idée de la façon dont on pourrait mettre ça en place, je prends.

Ceux qui veulent participer n'hésiter pas à me laisser un com et/ou de m'envoyer un petit mot sur raksha1805@yahoo.fr

Je me garde aussi le droit et le privilège de mettre d'office kikejeveu sur la liste des destinataires (et envoyeur puisque l'idée est que tous reçoive et envoie une carte sinon ça serai moins drôle.)

En attendant je vous souhaite à tous un bon WE de rentrée,

Merci encore pour votre présence ici à mes côtés, merci de partager et de prendre le temps de vous arrêter ici.

Et que la route CONTINU !!!! RDV pour le 2000ème ;-)

Pleins de gros bisous et de gros câlins à ma 1000ème !!!

vendredi, septembre 3 2010

un lien vaut mieux que deux tu l'auras

ya des jours comme ça on a envie de crier partout combien on est heureux mais on arrive pas à trouver ses mots, on cherche, on cherche et contrairement à ce qu'IL avait prévu on trouve pas.

Ya des jours on a envie de faire et de dire pleins de choses et on s'aperçoit que nos actes ont bien plus de limites que nos sentiments.

Ya des jours on réalise que des gens arrivent dans votre vie, se font un place et lorsque vous les rencontrez en vrai ça devient presque une évidence (même si tout reste à construire) et c'est beau

ya des jours, la distance est loin, dur et vraiment lourde à porter et ya des jours où on sent qu'on est pas seul et que c'est dur aussi pour LUI d'être cloué sur sa croix LOIN de nous.

ya des jours où on a envie de partir, de s'incruster ailleurs juste pour un WE, juste pour le plaisir d'être ensemble.

ya des jours où on ressent un vide, une sensation d'inachevé, avoir une dette. Il manque quelque chose à la fin des vacances, il manque une pièce au puzzle, il faut apprendre à vivre avec, apprendre à les laisser avancer, penser en silence à la prochain fois et avoir hâte !!!!

ya des jours où on a le coeur débordant d'amour et d'autre pas, ya des jours de sécheresse et d'aridité mais y'a toujours une goutte d'eau qui traîne pour venir "mettre de l'eau dans nos coeur"

ya des jours où on s'en veut, où on doute et d'autre où on se pose pas de question on VIT !

je ne sais pas dans quel jour je suis (souvent femme varie :-) ) mais je sais qu'on est vendredi ça fait déjà une semaine...

bouJ flor.TN__.jpg

Je sais que je suis ravie des rencontres en vrai de cet été "vie joyeuse", "renatanprie" et sa tite famille, ", la fraise masquée" (manque que son globi de mari!!!) et que vous êtes de vrai joie et de vrai grâce merciiii

samedi, août 21 2010

Poser ses valises !

lapinnnnnn.jpg

Il aura fallu faire des listes, des sacs, prévoir l'imprévisible et se laisser porter.

Il aura fallu vérifier soixante dix sept fois sept fois qu'on a bien ses billets parce qu'on est presque blonde ou on l'est pas.

Il aura fallu profiter du trajet, se laisser bercer et jouer un peu aussi.

Il aura fallu espérer ce moment et savourer chaque seconde. Les retrouvailles enfin! Un an plus tard il y avait des choses à dire, à partager!

Il fallait prendre en plein coeur, la chaleur étouffante de Toulouse, se réadapter pour la 3ème fois.

Il fallait ouvrir les yeux, le coeur, "lapapoter", admirer la "villeuu rôseuh".

Il fallait reprendre ses habitudes et grimper au RDV.

Il fallait ouvrir ses oreilles, voir que rien n'a changé et l'entendre jouer de la clarinette; Le ciel ouvre une porte!

Il fallait se sentir accueillie par cette offrande anodine en écho à l'an dernier comme un "bienvenu à la maison", cadeau précieux à ceci près que tu es diacre maintenant.

Il fallait dire "au revoir" à un frère, "bienvenu" à l'autre et assumer pleinement une fadyction connue (semble t'il) de toute la communauté. Viens ici mon lapin que je me fasse un petit civet pour la peine !!!!

Il fallait dire bonjour à tout le monde, mettre des noms sur les têtes connues, prendre des nouvelles et se mettre au langage des signes.

Il fallait retrouver ses amis animeaux lapin, chien...

Il a fallu remettre sa boussole intérieur en marche et retrouver seule le chemin qui mène au repos, braver les obstacles avec le poid "de la vie" sur le dos, arrivée suffoquant, rouge et fière de l'avoir fait!

Il a fallu réapprendre à se mettre au rythme du pas de leurs quotidiens.

Il a fallu apprécier la balade en haut du mont où l'an dernier ma boussole s'est égarée.

Il a fallu se confier, discuter à bâton rompu au gré des pas, se réjouir de pouvoir "poser" son fardeau.

Il a fallu réapprendre à se taire, apprécier ce silence comme un cadeau. Savoir que l'on se comprend même dans le silence.

Il a fallu réinstaller son "terrier", faire le point, rendre service et toujours gratuitement. Donner juste pour le plaisir en réponse à cette confiance magnifique.

Il a fallu revivre l'incroyable "lucernaire" et finir inondée dans les bras de la Ste Famille.

Il a fallu pédaler, louer, encore et toujours.

Il a fallu céder à ses yeux de "cockers" sous la pluie, rentrer le linge en urgence, l'entendre ronfler et finalement s'endormir bercée par son "ronron" protecteur.

Il a fallu se lancer sur un chantier (encore un!) dans la joie, les chants et parfois une "pointe" de bobo et pleins de poussières, d'eau de couleur douteuse, de mites ...

Il a fallu partager un repas,une culture, un peu de piment dans la vie.

Il a fallu LE porter au jour de "l'amour", il a fallu échanger cette seconde précieuse au pied de l'autel, tant de joie, tant d'amour OFFERT dans le pain!

Il fallait te porter au coeur de la prière pour t'accompagner, comme après un RDV pour l'an prochain. ANGOULEME !!!!!

Il a fallu mettre ses "angoisses" de lectrices dans sa poches, se faire mettre au pied du mur, lire et apprécier le "changement" s'entendre dire l'air de rien "bin voilà comme ça t'a donné ton moment à Dieu"

Il a fallu poncer le parquet, respirer la poussière mais poncer avec acharnement parce que c'est chouette de rendre service!

Il a fallu "popoter" dans la joie et dans la cuisine.

Il a fallu comparer, discuter, mettre mon regard à l'ombre du tien pour t'aider dans ces choix.

Il a fallu prendre le vélo par 35° à l'ombre pour acheter du matos pour le reste des travaux, suer, souffler, ouvrir les yeux et arriver dégoulinant mais heureux.

Il a fallu recevoir cette médaille (encore elle), l'aimer dans tout ce que le geste implique de joie, de cadeau...

Il a fallu se retrouver au pied de ce bâtiment, au milieu des fraises des bois comme la toute première fois.

Il a fallu voir la beauté et la grandeur de l'amitié, de la confiance, du partage. Se tenir là, aimer ENSEMBLE!

Il a fallu partager les derniers moments, recevoir les "merci" cette reconaissance gratuite, arpenter ce quai de gare le coeur serré mais la joie de savoir que tout ne fait que continuer. Prendre la route vers un ailleurs...

Les habitudes sont revenues, les moustiques aussi petit à petit, l'air de rien mais comme le vélo même sans pratiquer ça reviens toujours. Les repères doucement et patiement acquis se reprennent naturellement comme une évidence. Pas de doutes possibles:

Je suis chez moi ICI!!!!!

et pour ceux que ça intéressent les photos sont ici

mercredi, août 18 2010

ahhhh l'été de la lecture !!!!

Je cherchais comment parler de ce livre, je cherchais comment partager...

L'été c'est souvent le temps où on récupère tous ses livres en retard de toute l'année (enfin moi en tout cas), c'est le moment propice où on dévore des bouts de papiers ajoutés les uns aux autres comme pour vous mettre en appétit.

Cet été j'ai plusieurs livres en cours mais ce n'est pas eux qui m'appelle, trop compliqué, trop théologique... Celui que j'ai fini dans le train pour les Sables est tout bête, tout petit, tout simple. Pourtant dans sa petitesse, il m'a transporté dans un bain de souvenirs, un bain de plaisirs minuscules et je regretterai presque qu'il soit si "petit" mais il ne faut pas abuser des bonnes choses.

Ce livre je le dois à une amie, notre petite fourmi à tous, notre "bébé" (c'est affectueux hein mais tu le sais tu as l'age de mon petit frère alors tout d'un coup ça permet certaine familiarité). Ce cadeau sans prix, me renvoit au delà du souvenir nostalgique, la joie d'apprécier chaque moment banal et anodin. Il me donne le pouvoir d'apprécier et d'aimer jusque dans les plus petites choses (et c'est là que je vous épargne l'apologie de ma Ste préférée :-p )

La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm

Merci pour ce cadeau sans prix, livre à lire, à savourer, livre d'été et de plaisirs simple. Et comme par hasard c'est la première gorgée de bière... hihi

Merci pour ce bon moment, ce plaisir simple, minuscule! kikiveut???

Pleins de bisous

(j'emmène "en avant route" sur les chemins de Compostel à Toulouse et déjà je le savoure, il me touche dans mes projets, mon envie. St Jacques me voilà !!!!)

mardi, août 10 2010

Des parts vers d'autres horizons

La gorge se noue, le vide se fait, on s'aperçoit brutalement que ce moment s'est bien passé, que vous étiez bien tous là réunis et que vous m'avez comblés de votre amitié. Le retour à la vie normal est difficile mais de si belles rencontres et retrouvailles s'annoncent que finalement on garde le coeur en fête.

Merci à la Fourmi , Nitt , Judith, syboule et ricounet (mini pilouit), cedric et agnès (mon fifi d'amûuuur), à la famille "Joyeuse" (sans doute la plus belle rencontre de l'été :p ), à béné, à mon hathi, aux Oblats, à alexébénésyméon qui ont su si bien touché mon coeur, à Marie-Anne que je savais là présente le coeur débordant.

Merci à Jacques d'avoir fait ce que cette ferme est déjà un lieu d'accueil et à Gilbert d'avoir donné encore plus un sens à ce projet!

Dernier coup de balais, dernier café, dernier coup d'aspirateur, dernier nuage de poussière, dernier tour dans Pontmain, dernière agression de mouches et de guêpes, dernier "au-revoir" la larme à l'oeil d'un "louis" si heureux de voir la VIE ici!

Comme il doit être heureux du haut de son grenier de voir cette vie dans "sa ferme";

Derniers souvenirs comme une trace dans le sable, une prière qui continue. Pour les absents sachez qu'on a pensé très fort à vous et que suite à la demande du "patron", une feuille trône sur un mur en souvenir de notre présence à tous présents et absents!

Dernière voiture à partir (et il en a du mal à partir ce camping-car là ;-) ). dernières larmes et un "bientôt ailleurs", dernier bisous des zouzous, derniers câlins , dernière mésaventure de blonde-gourmande (si vous saviez), La joie des vacances qui ne fait que commencer et la joie d'un APRES. Le "grand chef" s'est remis au travail, le chantier continu et la vie aussi.

C'est l'histoire d'un coup de "bargitude", histoire d'un WE de partage, choc des cultures, choc des histoires de chacun, choc des générations mais l'ACCUEIL toujours lui!

c'est l'histoire d'un pestacle de peluches cadeaux d'enfants à un bébé, histoire de moment précieux, partage de lectures

C'est l'histoire d'une pause, d'amitiés qui se construisent, histoire de confiance, histoire d'amour mariale

histoire d'une vie parmi tant d'autre. L'action de grâce toujours dans les larmes ;-)

C'est l'histoire de grands fous qui gâtent tellement une grande folle, histoire de petits riens, histoire de FOI, histoire de mots d'enfants. "c'est quand qu'on prend l'apéro??" une petite domi du haut de ses 3ans et demi "mais au fait? c'est qui marion?" un dimanche midi, un éclair matyssale !

C'est l'histoire de fous-rire, de folie tout court

Tranche de vie, de bons repas, de simplicité. Et si le secret de la vie était là ??

et comme c'est plus fort que moi j'ai semé un lapin dans la cuisine :-p

jeudi, juillet 29 2010

pêle mèle estival

des mercredi soir qui ouvrent une porte sur l'Intime et prépare un peu plus une rentrée "connue" et sortie de l'annymat.

Le sourire en coin d'un grand "PERE", cette étincelle farceuse dans son regard mais cette lueur inquiète et fatiguée qui apparaît parfois.

La joie de parler de ce moment incontournable à Derval, réunir les photos et oeuvrer pour TEMOIGNER!

Ce pardon demandé et reçu, ces paroles de confiance, de charité, ce "oui" quotidien.

Les départs en vacances de chacun, le mien plus particulièrement.

Tous ces amis à visiter, à rencontrer, à partager, tant de larmes de joies à verser, à recevoir et à offrir.

La Toile en pause, pour laisser la place à une toile d'amis pleins d'humanités, pour laisser la place à une vrai pause!

La percpective de la rentrée qui fait un peu peur, les ré-engagements, le recrutement, les nouveaux projets...

L'union de prière toujours elle, des invitations de dernières minutes pour des "madelainiens" à pontmain.

La peur de tant de changement (je sais je devrai pas mais voilà c'est plus fort que moi) en moi, dans ma vie et avec un regard en arrière entre joie et culpabilité de laisser parfois des gens sur la touche, blessés.

cette petite "à la médaille" , au boulot qui me sourie avec tant de joie quand je chante (faux) mon répertoire de "l'em' ". comme si je parlais d'une chose qu'elle aimait, comme si elle comprenait ce que ça représentais pour moi et me disait "merci".

Les questions d'enfants si pleins de profondeurs et de sincérité "pourquoi toi t'es pas en bleu et blanc? t'aime pas J. ?beuhhh comment te dire..."

La joie et la fierté de porter mon fifi devant la communauté réduite, de partager mon quotidien et d'être là encore debout pour chambrer le père et soutenir la mère.

Les nuits raccourcies, la fatigue mais le joie aussi de prendre un temps privilégié avec les enfants.

Ces multiples chants qui me touchent, m'accompagnent ...

Ces coeur à coeur devenu comme des moments essentiels sans trop s'en rendre compte, une habitude, une hygiène de vie; Y'a pas photos c'est comme tout c'est la pratique qui nous fait cheminer.

La douleur de se sentir incomprises par les gens si proches, les amis si précieux et pourtant ...

Des discutions et des fous rires interminables au téléphone

Des partages et des intentions de prières "urgentes"

courir, désirer avec joie un RDV, se faire à l'idée de ne pas arriver à temps et arriver pile-poile pour LE recevoir.

Prendre de simples billets de train et avoir la vie et la joie a porté de doigts et de coeur.

Devoir vous laisser partir, devoir vous dire au revoir, devoir se détacher, devoir n'avoir qu'un objectif "Votre joie" Votre bonheur. GRANDIR dans la charité!

Se retrouver à parler de sa soeur du ciel, se retrouver à parler de ce projet de lieu d'accueil, se retrouver à recevoir sans même avoir été prévenue.

La joie de mettre son appareil et son "oeil" de paparazzi au service de cette maison en TRAVAUX, la joie de se mettre au service. La joie de savoir qu'on compte sur elle, qu'on lui fait confiance dans cette belle responsabilité.

La délicatesse et la joie de pouvoir se sentir aimée même dans les jours gris et sombres.

Un beau mois de Juillet s'achève, il aura été riche de beaucoup de choses, de beaucoup de visages; Il aura été riche en émotions divers. Il aura été une belle escale au rythme du travail pour se poser, donner et recevoir. Il aura été un beau temps de veille pendant que la "maison" se vide. Il s'ouvre sur un mois d'août tant attendu, tant désiré. Il s'ouvre sur une route belle et riche, il s'ouvre sur la RENCONTRE ! Il s'ouvre sur vous !

Un seul lien nous relie et nous unis!

- page 1 de 17